Togo / Production agricole et réchauffement climatique : ETD se fixe de nouvelles ambitions

Créée en 2003, l’association dénommée Entreprises, Territoires et Développement ( ETD)  définit   met en œuvre des programmes de développement  qui  contribuent  à  la  création,  à  la  répartition  équitable  de  richesse  entre  les  acteurs  dans  les  secteurs  de  l’agriculture,  de  la  gouvernance  locale,  de  la  gestion  des  ressources naturelles et de l’environnement.

Son approche met au centre des actions la logique économique.  Elle a fait le choix de concentrer ses interventions au Togo et au Bénin avec un positionnement qui lui permet de couvrir toutes les régions administratives et économiques desdits pays.

 ETD intervient en faveur des populations vivant en milieu rural avec une approche favorisant  des  échanges  du  type  «  du  rural  vers  l’urbain  et  de  l’urbain vers le rural »

Un  environnement  dans  lequel  les  populations  et  surtout  celles vulnérables, satisfont à leurs besoins essentiels et contribuent de façon responsable à la croissance économique et au développement durable de leur territoire».

Pour     l’élaboration  de son plan d’orientation   stratégique   2017-2021,   ETD   a   procédé  à  l’évaluation  de  son  plan  stratégique   établi   pour   la   période   2010-2014   aussi bien par la direction générale qu’avec le concours d’un consultant externe.

 A partir des premiers  enseignements  tirés  de  cette  évaluation,  un  diagnostic  de  l’organisation  a  été  réalisé et une analyse de l’environnement externe  et  du  positionnement  de  l’organisation  a permis d’établir une matrice d’analyse FFOM (Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces).

Les premières conclusions de l’autodiagnostic et  de  l’évaluation  de  l’environnement  externe  ont été par la suite croisées avec les résultats d’une  mission  d’écoute  des  bénéficiaires  et  des  partenaires  techniques  et  financiers  de  ETD réalisée par un consultant externe. Les résultats de cette mission externe ont été restitués  à  la  direction  générale   d’ETD lors d’une réunion de trois jours avec les principaux cadres de l’organisation.

  A     l’issue     des     échanges,  les  principaux  enseignements  tirés  ont  permis  d’établir  de  façon  définitive  une  matrice  FFOM  précisant  les  principales  forces  et faiblesses de ETD ainsi que les opportunités offertes  par  l’environnement  et  les  menaces  auxquelles l’organisation devra faire face.

Face à ses divers enjeux et axes stratégiques d’intervention du  plan   d’orientation   stratégique   2017-2021 , ETD veut parvenir  à augmenter significativement la productivité et la production agricole togolaise tout en s’adaptant au réchauffement climatique.

L’ETD  avec  sa lutte  contre les changements climatiques

L’agriculture  familiale  tient  un  rôle  essentiel   dans   le   développement   économique  et  social  de  nos  pays.   Toutefois, la dégradation des sols, la destruction des  forêts,  les  atteintes  à  la  biodiversité,  les    dérèglements    climatiques    fragilisent    les  conditions  de  production  et  entraînent  des rendements de production très faibles.

 En  outre,  les  producteurs  agricoles  n’ont  pas  de  maîtrise  d’eau  notamment    dans  la  riziculture  et  la  production  maraîchère.  Les  difficultés  d’accès  au  crédit  de  campagne   et   d’investissement,   l’insuffisance   d’infrastructures  de  stockage  des  produits entraînant  des  pertes  post  récolte  significatives,  l’insécurité  foncière  et  les  difficultés  d’accès  aux  équipements de production et de traitement post récolte  constituent  des  freins  pour  une  production  agricole  profitable,  durable  et  offrant  de  la  matière   première   diversifiée,   qualitative   et   en   quantité suffisante aux unités agro-industrielles.

En  outre,  dans  un  contexte  de  changement  climatique, l’agriculture, malgré son caractère multifonctionnel,  devra  s’adapter  au  réchauffement  climatique, diminuer autant que possible les émissions de gaz à effet de serre, etc

Les activités humaines ont un effet manifeste sur  le  climat  et  le  changement  climatique  affecte  très  négativement  l’accroissement  de   la   production   agricole   et   la   sécurité   alimentaire des populations surtout rurales.

Pour     permettre     l’augmentation     de     la     production et de la productivité de cultures et    des    espèces    animales    stratégiques    choisies  pour  leur  intérêt  alimentaire,  les  interventions   de   ETD   consisteront   d’une   part  à  renforcer  les  capacités  techniques,  organisationnelles      et      financières      des      agriculteurs  et  éleveurs.

 L’une  des  causes  de la baisse de productivité et de production en agriculture familiale et la non maîtrise ou le non-respect des itinéraires de production. Au travers du présent plan stratégiques, les interventions  prioriseront  la  formation,  le  suivi  et  le  conseil  aux  petites  exploitations  familiales  en  vue  de  rehausser  les  niveaux  de  productivité  et  de  production,  réduire  les   pertes   liées   aux   mauvaises   pratiques   de   stockage   et   améliorer   la   qualité   des   productions récoltées.

L’amélioration  de  la  productivité  et  de  la  production    des    cultures    ciblées    passera  également  par  :  le  renforcement  des  capacités  de  stockage  et  de  commercialisation   (la   facilitation   d’équipements   et   matériels  de  production  et  de  traitement  post-récolte ;  la  construction  d’infrastructures  de  stockage,  les  formations  et  suivis  technico-économiques) ;    la   sécurisation   de l’approvisionnement en intrants de qualité, et la facilitation de l’accès au crédit auprès d’institutions de microfinance et bancaires.

Diffuser des techniques agro-écologiques et de gestion durable des ressources naturelles Les  changements  climatiques  appellent  une  gestion  efficiente  des  ressources  naturelles,  principalement les ressources en eau, en sols arables  et  en  forêt.

 Des  techniques  agro-écologiques  de  production  et  d’élevage  qui  améliorent la productivité telles que la GIFS, le SRI  seront  diffusées  auprès  des  agriculteurs.  Aussi,     des     pratiques     d’élevage     et     de     production  qui  permettent  une  préservation  des  écosystèmes  et  la  biodiversité  seront-elles vulgarisées auprès des producteurs.

L’agriculture   biologique   sera   promue   pour   amener  les  producteurs  de  même  que  des  techniques   de   «   zéro   labour   »   ainsi   que   l’utilisation d’engrais verts. Pour  favoriser  la  maîtrise  d’eau  au  niveau  des  producteurs  surtout  de  riz,  les  actions  développées    en    matière    d’aménagement    sommaire     de     bas-fonds     seront     mises     à     l’échelle     avec     une     introduction     de     mécanisation raisonnée et adaptée.

En adoptant les techniques agroécologiques, les      agriculteurs      devront      améliorer      la      production et la productivité.

Edem Kolani

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents