Togo : Accroître la production agricole pour  améliorer  la situation alimentaire

Pour relever la consolidation de la sécurité alimentaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest, il faut forcément parvenir à l’amélioration de la situation alimentaire et nutritionnelle.

C’est ce qu’a  fait savoir  le représentant du ministre en charge de l’agriculture, M. KONLANI K. Dindiogue, Directeur de cabinet du ministère en charge de l’Agriculture et de l’élevage lors de la réunion des représentants des services des statistiques agricoles et des Systèmes d’Alerte Précoce des pays membres du CILSS, de l’UEMOA et de la CEDEAO.

Aussi souligne-t-il « Les défis à relever pour la consolidation de la sécurité alimentaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest sont immenses. Pour parvenir à l’amélioration de la situation alimentaire et nutritionnelle de notre région au cours de la décennie, il est plus qu’impérieux d’accroître la production agricole en agissant sur la productivité, d’améliorer les politiques, les réglementations et les normes agricoles et commerciales.»

CIDRA-TOGO : révolutionner l’agriculture togolaise par la maîtrise de l’eau

Pour  Dr Abdoulaye Mohamadou, Secrétaire Exécutif du CILSS,  la réunion tenue à Lomé a permis d’établir la situation à mi-parcours du déroulement de la campagne agro-pastorale dans chaque pays.

« Les participants vont tirer le bilan  à mi-parcours, dégager des scénarii les plus probables de production escomptées en 2022-2023 et formuler des recommandations pertinentes en vue de prendre les mesures qui s’imposent en conséquence d’ici la fin de l’année. »,a t-il expliqué.

Il faut noter que cette réunion qui prend fin ce jeudi à Lomé  se situe dans le cadre du Dispositif Régional de Prévention et des Gestions des Crises (PREGEC).

Elle a été  une occasion pour les pays et les institutions régionales et internationales spécialisées dans le suivi de la campagne agro-pastorale, des marchés agricoles de la sous-région, d’échanger sur la situation alimentaire et nutritionnelle.

Il s’est agi d’améliorer les diagnostics consensuels, les harmoniser et conforter les analyses sur les risques d’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région en lien avec la conjoncture mondiale (l’inflation, coût du fret, accès aux intrants agricoles) et l’insécurité civile.

A l’issue des travaux, un  avis sur les perspectives agricoles et alimentaires au Sahel et en Afrique de l’Ouest ; un  relevé des conclusions et recommandations et un compte rendu détaillé de la réunion ont été rendus.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents