« GbomaBurger » , des burgers d’un nouveau genre qui séduisent les Togolais

Komlavi Daniel Agblevon est un jeune boulanger très passionné des pains à base des farines du terroir. Et, aussi créatif qu’il est, il ne cesse de multiplier les concepts avec sa boulangerie « Wesaglory Corporation (WGC) », implantée à Sanguéra (zone du péage).

Interrogé par Vert-Togo, il nous fait cas de son nouveau concept original dénommé « GbomaBurger ». Un produit qui, comme son nom l’indique, est une recette originale de friandises revisitée avec les légumes, notamment les feuilles de gboma (également appelées épinard en français), dans un pain composite.

Comment peut-on réunir le hamburger– concept de référence à la gastronomie occidentale – avec des classiques de la cuisine venus du Togo? Ceci est possible chez Wesaglory Corporation, où le brassage culturel s’exprime même à travers les fourneaux. Ce qui lui a permis de trouver cette idée audacieuse, ambitieuse et pleine de défis.

LIRE AUSSI: Des biscuits pour les Togolais, 100 % patate douce

Pour le promoteur des pains et produits faits à base de farines du terroir, il s’agit essentiellement de bousculer les habitudes et l’ordre (gustatif) établi. Il explique, « Le Gbomaburger est un pain complet fait à base de farine de manioc, de soja, d’igname et de blé à 20%. C’est un pain composite auquel on incorpore maintenant un sandwich de légumes fait principalement à base d’épinard, appelé le « gboma ». »

Sorti du four

Si à la genèse du concept, il s’agissait uniquement d’un sandwich à l’épinard, désormais, le promoteur y met plus, toujours dans le but de séduire davantage ses clients.

« Avant, on le faisait simplement, mais nous avons compris qu’il fallait ajouter de la viande naturelle. Donc on ne met plus du poisson, mais plutôt de la viande hachée de bœuf, de mouton ou de chèvre qu’on mélange avec quelques additifs naturels comme les champignons pour donner un goût togolais au sandwich. », précise-t-il.

Et, d’ajouter «Nous l’avons conçu suite à un constat qu’on a fait sur le marché togolais vis-à-vis des fast-foods libanais qui proposent des produits qui ne sont pas togolais. La majorité des ingrédients dans ce qu’ils nous vendent est importée. Et ces produits ne développent pas notre pays. Alors que nous voulons valoriser la consommation locale. Nos burgers sont donc à la mode et nous, on cuisine togolais.»

Pour les clients togolais en quête de sensations et d’expériences nouvelles, GbomaBurger devrait faire l’affaire. Justement, le produit allie les goûts et textures authentiques des farines africaines à une touche artistique pour donner une saveur unique que les amateurs de cuisine savent reconnaître.

En effet, l’expérience auprès du public togolais s’est révélé être un franc succès, séduit par ces burgers d’un nouveau genre et qui sont à l’image du créateur (et oui, à ce niveau cela devient de l’art !) : plein de plaisir, de partage et de couleur.

«Actuellement, c’est le GbomaBurger ,TopBurger qu’on vient de lancer et nous sommes confiants que cela, également, sera apprécié.», précise-t-il.

Selon le promoteur, l’avenir du « GbomaBurger », s’annonce radieux. Mais ses ambitions, loin de s’arrêter sur les 56.600 km² du Togo vont plus loin. Puisque avec sa panoplie de concepts, le jeune Agblevon compte conquérir le marché extérieur, notamment la sous-région africaine et même l’Europe.

Il faut noter que le jeune boulanger va lancer très bientôt un fast-food à base des produits locaux. Un restaurant en somme, où les mélanges culinaires seront naturels de l’entrée jusqu’au au dessert avec à la clé des produits typiquement togolais.

Hector N.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents