Togo-Productions écologiques : RéNAAT outille 100 délégués des coopératives agricoles

Connu pour son engagement en faveur de la promotion des modes de production écologiques et durables, le Réseau National des Acteurs de l’Agro écologie du Togo (RéNAAT) entend œuvrer pour la vulgarisation de son  programme « Promotion des alternatives aux intrants chimiques ».

C’est dans ce cadre que  l’organisation a renforcé la capacité d’une cinquantaine de  délégués des coopératives des villages de la préfecture de Vo et une autre vague de 50 personnes à Kpomé sur la promotion des alternatives aux intrants chimiques, les 5 et 6 septembre derniers.

Vue partielle lors de la formation

Menée grâce au  soutien financier et technique de l’ONG Terre Humanisme (TH) et l’association des Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF), l’activité à contribuer à la promotion des modes de production écologique et durable sur l’ensemble du territoire national pour la préservation des systèmes et aliments sains pour tous les consommateurs.

Spécifiquement, il s’est agi : de prévenir les risques d’utilisation des pesticides et informer les acteurs sur le cadre législatif existant sur la commercialisation et l’utilisation des intrants chimiques de synthèse et leurs impacts (textes insuffisamment connus et donc souvent non respectés).

Togo/ RéNAAT : une Assemblée Générale en vue d’une dynamisation du réseau

Il s’est agi aussi de sensibiliser les coopératives de producteurs sur les différentes alternatives agro écologiques à l’utilisation des intrants chimiques ; de faire connaitre les différents intrants organiques alternatifs disponibles aux producteurs et les former sur la production et l’utilisation des microorganismes efficaces.

Ensemble pour une politique agricole plus ecologique

Par ailleurs,  les délégués ont été outillés sur la fabrication des  intrants organiques, le schéma cultural.  Une projection de films sur les différents impacts des pesticides souvent utilisés dans les activités de production et les avantages de l’utilisation des alternatives biologiques saines a marqué l’activité.

A cela s’est ajoutée, la réalisation de deux émissions radio (une en français et une en langue locale) dans chacune des préfectures retenues. Ces émissions radio visent à  sensibiliser et former le grand public, mais aussi à toucher les consommateurs.

Togo /Région maritime: RéNAAT et AVSF œuvrent pour une promotion des alternatives aux pesticides chimiques

 Elles ont porté essentiellement sur les différents décrets d’interdiction de l’importation, commercialisation et utilisation des produits chimiques de synthèse notamment le glyphosate au Togo, et sur les différentes alternatives organiques disponibles.

 Les phases pratiques ont concerné la valorisation de nos ressources naturelles notamment  notre diversité  au service de l’agriculture durable. A vogan, l’accent a été mis sur les extraits naturels des essences comme bio activateur des cultures et du purin comme fertilisant.

« A kpomé ferme sichem l’accent a été  beaucoup plus  mis sur les bio insecticides comme à partir de nos épices et le bouillon de cendre avec  les micro-organismes  efficaces en promotion  par le RéNAAT. » , a indiqué le secrétaire général du RéNAAT, Bokodjin Koami Joseph.

Aussi a-t-il ajouté « Ces bio intrants enseignés aux producteurs  pour les sortir de la dépendance des intrants extérieurs. Ceci pour répondre à l »adage qui dit  » un paysan qui ne sait pas fabriquer  ses propres  bio intrants est un esclave de l’agriculture. »

Pour le Directeur préfectoral de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement Rural de Vo, Treku Komla  , les participants doivent mettre en pratique toutes les connaissances acquises pour accompagner le gouvernement dans ses efforts écologiques et d’agriculture biologique à l’horizon 2030.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents