Accueil Actualité Les grands axes de la stratégie du secteur minier au Togo ...

Les grands axes de la stratégie du secteur minier au Togo en cours de validation ce jeudi

108
0

Le Directeur Général des Mines et de la Géologie (DGMG) M. Marcel Damégare SOGLE et le représentant du Coordonnateur du Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM), M. BALA KINDI Abalo, spécialiste des questions environnementales et sociales du Projet, ont procédé à l’ouverture de l’atelier national de validation de la stratégie du secteur minier au Togo ce jeudi à Lomé.

C’était au cours d’une cérémonie officielle en présence de plusieurs représentants de l’administration publique impliquée dans les questions minières, des sociétés d’exploitation minières à grande échelle, artisanale et à petite échelle, des représentants des organisations de la société civile.

LIRE AUSSI: Secteur minier : Le PDGM au chevet des investisseurs au Togo

En d’autres termes, cette rencontre d’analyse du document de stratégie minière du Togo, se tient juste après la validation nationale de la politique minière en mai 2019, afin de permettre à toutes les parties prenantes de valider les grands axes de la stratégie du secteur minier et les actions prioritaires qui y sont rattachées.

Elle se veut également un cadre d’obtention  de leur adhésion sur le contenu du plan d’action prioritaire proposé et de créer une dynamique autour des actions à mettre en œuvre pour améliorer la gouvernance dans le secteur minier au Togo.

Les deux personnalités ont tour à tour situé le contexte dans lequel se tient cet atelier de validation. En effet, le secteur minier est une composante essentielle du développement économique du Togo, doté d’un fort potentiel de croissance, pourvoyeur d’emplois et de richesses. Il contribue pour une part importante à la croissance du pays.  Les exportations du secteur extractif représentaient 22% du total des exportations et pour près de 3,5% au PIB en 2002. Mais il a été noté ces dernières années une baisse des performances du secteur.

Cette situation est due au fait que le secteur minier est confronté à des défis importants qui mettent à mal son développement. Il s’agit entre autres de la carence en information minière, du déficit d’infrastructures, etc…

LIRE AUSSI:  Togo/ secteur minier : L’octroi des permis d’exploitation n’est pas gratuit

De plus, le pays manque de documents de politique et de planification stratégique pour le développement futur du secteur, et plus précisément d’une stratégie minière cohérente sur laquelle les institutions étatiques ou privées concernées pourraient s’appuyer pour piloter le secteur et en faire une branche d’activité à part entière, qui génère des emplois et augmente la valeur ajoutée locale.

Il faut rappeler que le PDGM a été mis en place avec l’accompagnement de l’IDA (Groupe de la Banque mondiale). L’objectif du projet est d’améliorer la gouvernance en rationalisant les structures institutionnelles des organisations clés du secteur des industries extractives (IE) en renforçant leur efficience et la redevabilité de manière à garantir une gestion efficace du secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here