La déforestation s’accélère dans le monde

Les forêts, sont des formations végétales indispensables à la vie sur Terre qui couvrent environ 30,6% de la superficie terrestre mondiale (FAO, 2015).

En 2015, 93 % de la superficie des forêts du monde est formée de forêts naturelles (forêts primaires et forêts secondaires qui se sont régénérées naturellement). La forêt plantée représente 7 % de la superficie forestière mondiale. Elle a augmenté de plus de 110 millions d’hectares depuis 1990.

Les forêts sont des sources de nourriture, de refuge, de combustibles, de vêtements et médicaments pour de nombreuses populations. Ainsi, selon la FAO, 60 millions de peuples indigènes dépendent presque entièrement des forêts ; 300 millions de personnes vivent dans ou aux alentours des forêts et plus de 1,6 milliard de personnes dépendent à divers degrés des forêts pour vivre !

De plus, les forêts abritent de nombreux « points chauds » de biodiversité et jouent un rôle prépondérant dans la fixation du CO2 que nous émettons massivement et qui perturbe dangereusement notre climat : 40% du carbone terrestre est stocké dans la végétation et les sols des forêts.

Alors que les forêts apportent des services cruciaux pour la vie sur Terre, la déforestation, qui existe depuis des dizaines de milliers d’années, est devenue massive.

Il y a 4 siècles, 66 % des terres étaient recouvertes de forêt, aujourd’hui, seulement un tiers.

Alors qu’en 1990 les forêts couvraient environ 4,128 milliards d’hectares ou 31,6 % de la superficie mondiale des terres, en 2015 elles ne couvraient plus que 3,999 milliards d’hectares ou 30,6 pour cent des terres, selon le rapport 2015 de la FAO.

Selon le World Resources Institute, 80% de la couverture forestière mondiale originelle à été abattue ou dégradée, essentiellement au cours des 30 dernières années.

De 1990 à 2000, plus de 14,2 millions d’hectares de forêts ont disparu chaque année avec des conséquences quasi irréversibles à notre échelle. Cette tendance s’est alourdie puisque de 2000 à 2012, 23 millions d’hectares de forêts ont été détruits.

Au total, quelque 129 millions d’hectares de forêts – une superficie presque équivalente en taille à l’Afrique du Sud – ont été perdus depuis 1990, selon l’étude exhaustive de la FAO intitulée Evaluation des ressources forestières mondiales 2015.

Le taux annuel net de pertes de forêts s’est ralenti passant de 0,18 % dans les années 1990 à 0,08 % au cours de la période 2010-2015 où il a été enregistré une perte annuelle de 7,6 millions d’ha et un gain annuel (reboisement) de 4,3 millions d’ha, pour une diminution annuelle nette de la superficie forestière de 3,3 millions d’ha.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents