L’inventaire forestier national , qui a repris le 15 juin prendra fin le 30 juin 2021

Dans  le  cadre  de  la  mise  en œuvre du projet de soutien à la préparation à la Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts (REDD+),avec l’appui financier de la Banque mondiale, le Togo a débuté, le 1er mars 2021 sur toute l’étendue du territoire national, son deuxième inventaire forestier national. Tout se passait normalement. Jusqu’à l’incident du Fazao-Malfakassa dans la région Centrale.

 Commencé le 4 mai 2021, six équipes sont déployées dans cette région et ont la tâche de retrouver  289  placettes. Deux agents en pleine mission dans le parc  Fazao-Malfakassa  –l’écogarde et le Lt Banafei Winy –ont trouvé la mort. Le premier par un accident de moto et le second tué par un éléphant.

Togo : 112 projets soutenus par le PMF/FEM à hauteur de 1 milliard 700 000 000 FCFA

Le 11 juin 2021, le ministre Foli-Bazi Katari est allé remonter le moral aux membres des 6 équipes d’inventaire national forestier. «Nous sommes venus au nom du Chef de l’État et de Madame le Premier ministre pour encourager et apporter le réconfort moral aux équipes d’inventaire et profiter échanger avec elles sur les dispositions qui doivent être prises pour une meilleure poursuite du travail sur le terrain», leur a-t-il dit.

Avant d’instruire la coordination REDD + et la direction des ressources  forestières  pour  que, techniquement,  tout  soit  mis  en œuvre pour la suite du travail dans la  réserve  de  faune  d’Abdoulaye qui présente les mêmes obstacles que Fazao-Malfakassa et dans les deux  régions  restantes  à  savoir Kara et Savanes.

Togo : Face aux problèmes liés à la dégradation de l’environnement, une mobilisation de tous les acteurs s’impose

Le ministre leur a également demandé de faire tout leur possible pour que le deuxième inventaire forestier national puisse s’achever  et  permettre  au  pays d’avoir des données fiables sur son potentiel ligneux actuel.

L’inventaire, qui a repris le 15 juin 2021 dans des conditions de travail plus améliorées, prendra fin le 30juin prochain. Il a pour objectif de mettre à la disposition du Gouvernement togolais des données quantitatives et qualitatives sur les forêts naturelles et les plantations, en vue d’une meilleure planification des actions de gestion durable des ressources forestières.

L’inventaire forestier consiste donc à évaluer, de façon quantitative et qualitative, les ressources floristiques et fauniques d’une  forêt  à  un  moment  donné.

D’après le premier inventaire forestier national de 2016, le taux de couverture forestière au Togo est de 24,24% avec une dégradation très prononcée.

L’UNION

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents