Accueil Actualité M. Djiwa Oyétoundé : « 80% des énergies utilisées au Togo proviennent des forêts »

M. Djiwa Oyétoundé : « 80% des énergies utilisées au Togo proviennent des forêts »

279
0

M. Djiwa Oyétoundé, (photo) le Chargé de Bureau de la FAO au Togo  à la 55ème session du Conseil International des Bois Tropicaux débuté ce lundi à Lomé , a affirmé que les forêts jouent un rôle très important dans  la lutte contre les changements climatiques. Les forêts selon l’agent onusien,  sont sources de revenu des millions de population.

« Dans les forêts naturelles au Togo ,  80%   du volume total contribuent à la production d’énergie. Ces énergies sont notamment le bois de chauffe, le charbon de bois. Aujourd’hui le défi est de préserver nos  forêts tout en ayant de l’énergie. », explique t-il.

Par ailleurs, les plantations forestières établies exclusivement pour la production d’énergie sont de plus en plus répandues dans certains pays, et il est probable que celles à multiples usages fourniront les grumes servant à la production de bois de feu, ainsi qu’à d’autres objectifs en fonction de la demande des marchés.

LIRE AUSSI: Togo/ Lutte contre les CLA : les produits chimiques proscrits

 Les espèces moins prisées actuellement, les terres boisées exploitées et les arbres hors forêt fournissent des sources de bois potentielles autres que celles commercialisées normalement qui pourraient être utilisées à des fins énergétiques et, dès lors, des catégories de produits forestiers de valeur plus élevée.

L’essentiel de la vie des populations ajoute t-il  sont dans les forêts et donc il urge que dans le cadre de développement de nos pays, on arrive à   concilier le besoin de préserver nos  forêts de les utilisés et aussi de continuer de bénéficier de ses bienfaits. Tout comme l’OIBT, la FAO finance des projets sur les Produits Forestiers  Non Ligneux  (PFNL) ,et  tout ce  qui peut être tiré des forêts.”

Et de préciser «  C’est le pourquoi nous nous devons de repenser l’utilisation durable de nos forêts pour limiter les gaspillages, et pouvoir réutiliser tout ce qui est déchets forestiers. »

A l’ère des changements climatiques et de leurs effets induits en termes de défis à l’échelle locale, nationale régionale et mondiale , la mission de l’OIBT doit être comprise comme un engagement ferme en faveur de la soutenabilité quand on sait qu’elle travaille en dehors du commerce mondial des bois tropicaux , sur la bonne gouvernance en matière de gestion des ressources forestières, de la préservation de la biodiversité et de la restauration des paysages forestiers. A cela s’ajoutent les efforts entrepris dans la lutte contre les changements climatiques et le renforcement des capacités la résilience de nos Etats.

Kofi Meser

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here