Accueil Actualité Togo : Face aux problèmes liés à la dégradation de l’environnement, une...

Togo : Face aux problèmes liés à la dégradation de l’environnement, une mobilisation de tous les acteurs s’impose

244
0

Face aux problèmes liés à la dégradation de l’environnement et à la déforestation, il  urge de mobiliser l’ensemble des acteurs pour inverser la tendance actuelle d’ici 2025, a fait savoir le ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, Foli-Bazi Katari. Une affirmation qu’il a faite  lors d’un échange avec  les élus locaux de la région des Savanes sur leur implication dans la gestion durable des écosystèmes forestiers au Togo samedi à Dapaong.

A en croire le  ministre   de l’environnement, le  déséquilibre entre l’exploitation abusive du patrimoine naturel et le reboisement est devenu moralement inacceptable.

«  La capacité de notre territoire national à pourvoir aux besoins futurs de l’humanité n’est plus garantie. C’est en cela que je vous exhorte à plus de responsabilité   et   de   disponibilité   à   une   collaboration   étroite   avec   les   directeurs   régionaux   et préfectoraux de nos services déconcentrés», a-t-il convié.

Serge EKUE : « Nous ne pourrons faire face au changement climatique sans un changement de paradigme »

Le ministre Foli-Bazi a indiqué que le gouvernement s’est engagé à porter le taux de couverture forestière à 25% d’ici 2025 et atteindre d’ici 2030 un milliard de plants reboisés.  Un sujet qui est devenu aujourd’hui non seulement une des priorités du gouvernement mais aussi un défi majeur.

Le ministre a, par ailleurs, invité chaque maire à tenir compte de la politique de reboisement intensif   dans   son  plan   de  développement  communal   et  à  créer  dans  sa  commune  une  forêt communale voire des forêts au niveau de chaque canton, écrit nos confrères de l’Agence Togolaise de Presse.

Au cours de cette rencontre, il s’est agi aussi de partager avec les élus locaux les enjeux et défis du ministère en charge de l’Environnement en matière de gestion durable des forêts, de leur rappeler leur rôle et responsabilité dans la gestion des ressources forestières.

L’atelier a été marqué par deux   communications, à savoir; «Ressources forestières: situation actuelle et les défis à relever» et «Les élus locaux et la problématique de gestion des ressources forestières».

Ces communications ont permis aux élus locaux de mieux comprendre le type de collaboration qui doit exister entre eux et les services déconcentrés de l’administration forestière. Un accent particulier a été mis sur les compétences propres transférées et partagées en matière de gestion des ressources forestières.

Résilience et ambition climatique des collectivités territoriales en Afrique: des acteurs s’engagent

A l’issue de ces communications, un débat a eu lieu permettant au ministre de l’Environnement d’apporter des éclaircissements aux préoccupations des participants.

Le préfet de Tône, Tchimbiandja Yendoukoa Douti a  salué l’initiative qui a permis aux acteurs à la base de mieux s’impliquer dans ce processus de lutte contre la déforestation au Togo.

 Il a   convié   les   élus   locaux   à   inscrire   la   protection   de   l’environnement   dans   leurs   activités quotidiennes. Les préfets, les députés, les chefs traditionnels de la région ont pris part à ce rendez-vous.

Avec ATOP


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here