Accueil Actualité Serge EKUE : « Nous ne pourrons faire face au changement climatique...

Serge EKUE : « Nous ne pourrons faire face au changement climatique sans un changement de paradigme »

369
0
M Serge Ekue président de la Banque ouest africaine du développement

Sans un changement de paradigme pour venir à un   financement des économies africaines, les changements climatiques seront difficiles d’atténuation. C’est ce qu’ a affirmé   M Serge Ekue président de la Banque ouest africaine du développement (BOAD)  au Forum sur le renforcement de la résilience et augmentation de l’ambition climatique des collectivités territoriales en Afrique organisé par UCLG Africa à Lomé.

Selon Monsieur Serge EKUE, pour que l’Afrique puisse libérer son potentiel, les décideurs politiques doivent joindre leurs forces aux collectivités territoriales  et des organisations non gouvernementales afin d’évaluer les options permettant aux agriculteurs, et à l’environnement, de s’adapter au changement climatique.

« Il serait judicieux d’ajouter les collectivités territoriales dans le processus de planification, de préparation et dans la budgétisation des plans d’actions climat. », a-t-il précisé.

Le Forum sur la résilience et l’ambition climatique des collectivités territoriales s’ouvre ce jeudi à Lomé

Le président de  l’institution de financement du développement des États membres de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a indiqué que  la  lutte contre le changement climatique implique la mise en place d’un processus participatif de diagnostic et de planification, pour lequel la collectivité n’est pas toujours préparée et sur lequel les élus peuvent se concerter.

L’adaptation au changement climatique peut  rendre les territoires  plus résilients

La  mise en place de stratégies d’adaptation au changement climatique sur les territoires peut être un facteur de changement important sur les habitudes de travail collectives des collectivités territoriales et des autres acteurs du développement local. D’abord, la construction d’une stratégie d’adaptation efficace repose sur la mise en place d’un dialogue transversal entre acteurs et entre filières. A travers un spectre d’analyse différent (une réflexion large et non seulement sur ses propres compétences déléguées), la collectivité territoriale peut construire de nouvelles relations de dialogue et de co-construction avec les acteurs locaux.

Organisé par Cités  et Gouvernement Locaux  Unis de l’Afrique (CGLU)  en collaboration avec le gouvernement togolais, le  forum rentre dans le cadre des activités de la Convention des Maires pour le climat et l’Énergie en Afrique Subsaharienne (CoM SSA) et Expertise France.

Edem k.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here