Accueil Actualité Togo: Une économie maritime résiliente face à la COVID-19

Togo: Une économie maritime résiliente face à la COVID-19

205
0

Le secteur portuaire joue un rôle stratégique dans l’économie nationale. Environ 60% des revenus de l’État sont générés  par le Port autonome de Lomé. Malgré le ralentissement des flux de la navigation maritime dans le monde dû à la crise sanitaire,  le Port autonome de Lomé demeure la plateforme portuaire la plus importante pour le transbordement international et le déploiement de la nouvelle politique de fret en Afrique.

Compétitif, efficace et sécurisé,  le Port autonome de Lomé a connu une évolution soutenue du trafic sur les trois dernières années : 22,1 millions de tonnes en 2018, 22,7 en 2019, et 25,5 en 2020.

Le secteur portuaire a enregistré une hausse de 12%  entre 2019 et 2020, passant ainsi  d’environ 22,7 millions de tonnes à près de 25,5 millions de tonnes.

Quant au trafic global en importation, il passe de 6,5 millions de tonnes à 7,5 millions de tonnes, soit 15% d’augmentation.

Togo : le gouvernement veut faire du domaine maritime un secteur moderne

Les exportations nationales et le transit ont également connu une augmentation de 3%.  De 1,28 million de tonnes en 2019, elles ont atteint 1,32 million de tonnes en 2020.

On note par ailleurs une hausse remarquable des activités de transbordement, passant de 15 millions de tonnes en 2019, elles ont atteint 16,6 millions de tonnes en 2020, soit une augmentation annuelle de 12%

Ces performances sont sans nul doute le fruit des réformes initiées par le gouvernement en vue de l’amélioration significative du climat des affaires.

Il s’agit entre autres de la digitalisation des opérations, la modernisation des infrastructures portuaires, la professionnalisation de la chaîne logistique, l’effectivité du Guichet unique pour le commerce extérieur (GUCE) et l’adoption d’un nouveau code douanier et d’investissement.

Pour promouvoir l’économie bleue au Togo, il faut limiter les rejets industriels dans la mer selon Stanislas BABA

Les résultats engrangés confirment également l’efficacité des différentes mesures d’allègement des charges fiscales entreprises ces douze derniers mois pour renforcer la résilience du secteur privé qui subit de plein fouet les conséquences des mesures de riposte contre la pandémie au coronavirus.

Ils concourent ainsi à la concrétisation de la vision du Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé de faire Lomé un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here