Accueil Actualité Togo : le gouvernement veut faire du domaine maritime un secteur moderne

Togo : le gouvernement veut faire du domaine maritime un secteur moderne

174
0

Faire du domaine maritime un secteur moderne ; tel est l’objectif visé par le gouvernement togolais. Et pour joindre l’acte à la parole, les matériels de météorologie marine sont réceptionnés à titre symbolique par les premiers responsables du Port Autonome de Lomé jeudi 18 février 2021. Les travaux sont essentiellement financés par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Pour promouvoir l’économie bleue au Togo, il faut limiter les rejets industriels dans la mer selon Stanislas BABA

Selon  le ministre de l’Économie maritime, de la pêche et de la protection côtière Edem Kokou Tengue , ces  données météorologiques a part servir  à aider à la navigation, à guider les capitaines des navires qui viennent au Port Autonome de Lomé peuvent aussi  servir dans des applications dans l’agriculture, bref dans la planification du développement ».

Vue partielle du matériel

Par ailleurs, le marin a besoin des vents forts parce que c’est en fonction de cela qu’il prend ses dispositions lorsqu’il accoste dans un Port. Il a besoin de savoir quelle est la force du courant marin. Ces stations ne sont pas seulement réservées aux besoins de la navigation. Les données recueillies peuvent également intervenir dans l’agriculture.

Togo : 3 mois pour étudier l’actualisation de la Stratégie nationale pour la mer et le littoral

Pour Le Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) Aliou Dia, « il s’agit d’un équipement de dernière génération. Ces stations, permettent de mesurer le courant, les vagues au niveau de la mer pour faciliter la navigation vers le Port de Lomé. Ce sont des stations qui mesurent tous les paramètres météorologiques qui donnent énormément d’informations aussi bien au Port, qu’aux marins, mais aussi à l’ensemble des services météos de s’en servent ».

Pour rappel, le coût global des trois stations météorologiques respectivement installées à Kodjoviakopé , au Port Autonome de Lomé et à Kpémé, s’évalue à 350 millions de F CFA.

Théophile K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here