Accueil Actualité Togo/Site Hydroélectrique de TETETOU : 127,3 tonnes d’émissions de CO2 réduits ...

Togo/Site Hydroélectrique de TETETOU : 127,3 tonnes d’émissions de CO2 réduits par jour

95
0

C’est le nombre de tonnes d’émission de dioxyde de carbone  que le projet d’aménagement hydroélectrique de Tététou  réduira quotidiennement, a t-on appris.

De fait, le projet contribuera à remédier à la vulnérabilité du pays aux importations d’énergie et permettant ainsi au Togo de contribuer de manière substantielle aux efforts mondiaux visant à lutter contre le changement climatique.

En effet, au  début de la manœuvre pour l’aménagement du site hydroélectrique de Tététou, on a parlé d’un financement à boucler de 82.667.377.000 francs Cfa par un partenariat public-privé et les potentiels investisseurs auront à exploiter l’ouvrage  durant  30  années,  pour se faire rembourser.

Le gouvernement en avait fait une priorité, précisant que le projet d’aménagement du site de Tététou consistera à barrer le fleuve Mono à l’emplacement d’un verrou naturel. Le schéma d’aménagement est de type «lac», avec la création d’une retenue sur la plaine du  Mono  d’élévation  moyenne  de 120-130 mètres.

Togo : 22 milliards FCFA pour l’électrification solaire de 350 villages

Courant 2019, une mission d’étude a fourni aux autorités toutes les informations nécessaires pour évaluer la faisabilité et préparer  le  projet  de  construction  du barrage de Tététou.

Les résultats de l’avis à manifestation d’intérêt seront connus en septembre 2021 ; les appels à candidature lancés en octobre 2021 ; les réceptions des offres effectives en février 2022 ; et l’attribution du contrat en juin 2022. Les candidatures sont reçues par voie électronique ou par voie postale à l’adresse  de  la  société  mère  Neo Themis, basée à Cassablanca au Maroc et qui co-développe le projet avec l’Exécutif togolais.

Le candidat sélectionné pour la construction de l’aménagement hydroélectrique de Tététou, après la clôture des offres le 31 août 2021, conclura un contrat de type Engineering, Procurement and Construction (EPC) avec la société Néo Themis Togo, avec des obligations en back-to-back avec les contrats de concession et d’achat d’électricité.

En partenariat avec le ministère délégué chargé de l’Energie et des mines et l’Agence togolaise d’électrification  rurale  et  des  énergies renouvelables (AT2ER), Neo Themis  Togo  développe  le  projet d’aménagement hydroélectrique de Tététou, situé le long du fleuve Mono et à environ 40 km au nord-est de la ville de Notsé. Le projet est réalisé suivant  un  schéma  de  producteur indépendant d’électricité (IPP).

Togo: les chercheurs et les professionnels s’unissent pour la promotion des énergies renouvelables

Neo Themis Togo  conclura  un  contrat d’achat d’électricité avec la Compagnie  Énergie  Électrique  du  Togo (CEET) et un contrat de concession avec l’État togolais.

Le projet sera financé par des institutions financières régionales et/ou internationales. Il sera  mis  en  œuvre  en  conformité avec la législation togolaise et les standards internationaux, notamment les normes de performance de la Société financière internationale (SFI), les sauvegardes opérationnelles de la Banque africaine de développe- ment (BAD) et les standards de la Banque  européenne  d’investissement (BEI). A la suite d’une étude multicritères considérant les aspects techniques, économiques, environnementaux  et  sociaux, l’avant-projet sommaire a été réalisé.

Il se compose de deux barrages en cascade  équipés  d’évacuateurs vannés et d’unité de production de type Kaplan pour des hauteurs de chutes respectives de 20 et 11 mètres. Il comprend également des infrastructures associées pour accès au site et l’évacuation de l’énergie.

Le projet a été conçu afin de minimiser l’impact environnemental et social, tout en préservant sa contribution économique. La puissance installée est d’environ 50 MW. Soutenue par Denham Capital, la société Neo Themis est un développeur de projets et un investisseur de premier plan qui se con- centre exclusivement sur les actifs de production d’énergie renouvelable en Afrique subsaharienne. Les références phares de Themis incluent la centrale hydroélectrique de 44 MW de  195  millions  d’euros  en  Côte d’Ivoire, qui a atteint la clôture financière en 2018, et la centrale hydroélectrique de 200 MW de 900 millions de dollars à Madagascar.

La rédaction


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here