Togo/ baisse des prix sur le marché de la capitale : 0,6 points tirés par Salade verte locale et Piment rouge frais

En septembre 2019, le niveau général des prix à la consommation a connu une baisse de 0,6% consécutive à celle de 1,6% observée le mois précédent. Cette baisse est essentiellement due à la diminution des indices des fonctions de consommation «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées» (-2,2%) ; «Communication» (-0,4%) et «Biens et services divers» (-0,3%). Lit-on dans le bihebdomadaire Togolais, l’Union pour la Patrie.

A l’opposé, le niveau des indices des fonctions de consommation «Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles» (+1,0%), «Transports » (+0,7%), «Enseignement» (+1,1%), «Loisirs et culture» (+0,7%) et «Articles d’habillement et chaussures» (+0,1%) ont connu une augmentation.

Pour la fonction de consommation «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées», l’Institut national de la Statistique et des études économiques et démographiques (Inseed) estime que la baisse de son indice est soutenue par les postes suivants : «Tubercules et plantain» (-25,6%), «Sel, épices, sauces et produits alimentaires non déclarés ailleurs» (-7,5%) ; «Céréales non transformées» (-1,4%) ; «Agrumes» (-6,7%) ; «Légumes secs et oléagineux» (-1,5%) ; «Autres fruits frais» (-2,6%) ; «Légumes frais en feuilles» (-1,4%) ; «Poissons frais» (-3,1%) ; «Pains» (-1,7%) ; «Pâtes alimentaires» (- 0,7%) ; «Boeuf» (-0,8%) ; «Huiles» (-0,5%) ; «Beurre, margarine» (- 1,2%) ; «Autres conserves de poissons » (-0,3%) et «Café, thé, cacao et autres végétaux pour tisanes» (- 0,3%). Pour les fonctions de consommation «Communication» et «Biens et services divers», la variation de leurs indices respectifs est portée respectivement par celle des postes «Communication téléphonique » (-0,4%) et «Appareils et articles pour soins corporels» (-7,4%).

LIRE AUSSI: Togo/Marché de Lomé : Le Piment vert connait une baisse de 1,6 point en août 2019

Quant à la fonction de consommation

«Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles», la hausse observée au niveau de son indice est due à la progression des postes «Combustibles solides et autres» (+10,5%) et «Loyers effectifs des locataires et sous-locataires» (+0,2%). S’agissant des fonctions de consommation «Transports» et «Loisirs et culture», la progression observée est imputable aux postes «Transport routier de passagers» (+2,3%), «Carburants et lubrifiants» (+2,1%) ; «Papeterie et imprimés divers» (+2,5%) ; «Livres scolaires et autres livres» (+3,6%) et «Journaux et publications périodiques» (+1,9%). Concernant les fonctions de consommation «Enseignement» et «Articles d’habillement et chaussures », leur hausse est soutenue par les postes «Enseignement pré-élémentaire et primaire» (+1,4%) ; «Enseignement secondaire» (+1,0%) ; «Enseignement supérieur » (+0,8%) ; «Enseignement post-secondaire non supérieur» (+1,8%) ; «Tenues scolaires» (+3,1%) ; «Sous-vêtements femmes » (+0,5%) ; «Chaussures hommes» (+0,1%) et «Confection et réparations vêtements enfants» (+0,1%).

Les produits en baisse de prix

Les produits dont les prix ont baissé en septembre 2019, l’Institut national de la Statistique cite, entre autres : «Igname» (-27,9%) ; «Banane plantain mûre» (-13,3%) ; «Patate douce fraîche» (-9,0%) ; «Pommes de terre» (-1,2%) ; «Piment rouge frais» (-31,6%) ; «Gboyébessé (Piment vert)» (- 19,5%) ; «Piment rouge sec» (- 10,2%) ; «Mayonnaise» (-2,6%) ; «Piment rouge sec en poudre» (- 0,3%) ; «Riz local longs grains vendu au petit bol» (-5,2%) ; «Maïs séché en grains crus vendu au grand bol» (-4,7%) ; «Riz importé brisé vendu au petit bol» (-3,2%) ; «Mil en grains crus vendu au petit bol» (-2,0%) ; «Citrons» (-7,8%) ; «Oranges locales» (-7,4%) ; «Sésame » (-15,7%) ; «Haricots blancs secs» (-2,6%) ; «Mangue greffée» (-27,4%) ; «Papaye ‘Afrique’» (- 14,3%) ; «Salade verte locale (Laitue) » (-42,4%) ; «Choux vert» (- 18,5%) ; «Haricot vert» (-3,5%) ; «Sika-Sika moumou (Dorade rose fraîche)» (-18,6%) ; «Akpala moumou (Chinchard frais)» (-1,9%) ; «Pain artisanal salé» (-2,9%) ; «Pain en baguette» (-1,8%) ; «Pain sucré artisanal sucré» (-1,0%) ; «Macaroni» (-0,8%) ; «Spaghetti» (-0,8%) ; «Vermicelle» (-0,7%) ; «Viande de boeuf sans os au kg» (- 1,3%) ; «Viande de boeuf avec os au kg» (-0,7%) ; «Zomi (Huile depalme traditionnelle)» (-1,4%) ; «Sardine à l’huile végétale» (- 0,5%) ; «Cacao avec du lait en poudre (MILO)» (-0,9%) ; «Appel Heure creuse Togocel» (-3,0%) ; «Appel Operateur 1» (-2,1%) ; «Appel Heure normale Togocel» (- 2,1%) ; «Appel Operateur 2» (- 1,8%) ; «Appel Zone 1 (Togocel vers Bénin)» (-1,6%) ; «Appel Zone 3 (Togocel vers France)» (- 1,6%) ; «Appel Zone 2 (Togocel vers Ghana)» (-0,9%) et «Cure dents» (-13,0%).

Les produits en hausse de prix

Les prix ayant enregistré une hausse se rapportent, entre autres, aux produits : «Charbon de bois» (+12,6%) ; «Taxi-moto zémidjan» (+2,3%) ; «Essence super de rue» (+28,8%) ; «Essence mélange de rue» (+27,3%) ; «Huile de moteur» (+1,2%) ; «Crayon à papier ordinaire » (+14,7%) ; «Cahier 50 pages » (+14,0%) ; «Carte de voeux» (+6,9%) ; «Bloc-notes» (+6,6%) ; «Cahier 100 pages» (+3,0%) ; «Rame de papier» (+0,7%) ; «Livre de lecture CM2» (+11,2%) ;«Livre de mathématique classe de CM2» (+10,2%) ; «Magazine International (Jeune Afrique)» (+10,7%) ; «Frais annuel de scola- rité jardin d’enfants ou maternelle privée» (+3,3%) ; «Frais annuel de scolarité dans une école primaire privée» (+1,4%) ; «Frais annuel de scolarité au premier cycle dans une école secondaire privée (CEG)» (+1,5%) ; «Frais de scolarité BTS, école supérieure privée» (+3,9%) ; «Frais de scolarité dans une école de formation technique commerciale » (+1,8%) ; «Tenues scolaires jeune fille» (+4,9%) ; «Tenues scolaires enfant (3 à 13 ans)» (+4,2%) ; «Soutien-gorge» (+1,6%) ; «Chaussure de tennis homme» (+1,0%) ; «Djimakpla (Sandale simple pour adulte)» (+0,9%) et «Confection pantalon garçon» (+1,9%).

LIRE AUSSI: Togo : Les prix en hausse de 1,4 point en mai, en lien avec Tomates rondes particulièrement

Calculé hors produits alimentaires, le niveau général des prix a enregistré une hausse de 0,3% au niveau national. L’inflation sous-jacente (variation mensuelle de l’indice

Hors énergie, hors produits frais) a connu un recul de 0,1%. Le niveau des prix des produits frais a enregistré une baisse de 3,3%. Au regard de la provenance, il est noté une baisse de 0,8% au niveau des produits locaux. Du point de vue de la classification sectorielle, cette régression est essentiellement due à la baisse des prix des produits du secteur primaire (-4,6%). Pour ce qui est de la durabilité, la baisse observée provient essentiellement de celle des prix des produits nondurables (-0,9%) et durables (- 0,2%).

En évolution trimestrielle

Le niveau des prix du mois de septembre 2019, comparé à celui du mois de juin 2019 (évolution trimestrielle), a connu une baisse de 3,4%, essentiellement sous l’effet de la régression des prix des produits des fonctions de consommation «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées» (-10,3%) ; «Biens et services divers» (-0,5%) ; «Communication » (-0,4%) ; «Santé» (- 0,3%) ; «Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer» (-0,1%) et «Tabac et stupéfiants» (- 0,2%). A l’opposé, les chiffres statistiques affichent une progression des prix des fonctions de consommation «Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles» (+1,9%) ; «Transports» (+1,3%) ; «Enseignement » (+1,1%) ; «Loisirs et culture » (+0,7%) et «Articles d’habillement et chaussures» (+0,1%).

Du point de vue des nomenclatures secondaires et par rapport à l’état des produits, la baisse du niveau général des prix en variation trimestrielle est à mettre à l’actif des prix des «Produits frais» (-15,2%) et des produits «Hors Énergie et Produits frais» (-0,5%). Au regard de la provenance, cette variation trimestrielle s’explique essentielle-été influencée par celle des prix des services (+0,8%) et celle des produits semi-durables (+1,7%).

Pour ce qui est des secteurs de production, la progression du niveau général découle de l’augmentation des prix des produits des secteurs secondaire (+1,1%) et tertiaire (+0,8%).

Le taux d’inflation calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois au niveau national, s’est stabilisé à 1,1%. En juin 2019, ce taux d’inflation calculé à partir des indices base 2014 était de 0,2% dans la zone UEMOA.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents