COP 27 : Négociations sur l’agriculture et alimentation, Sena Alouka reste positif

L’agriculture et l’alimentation sont au même titre que les changements climatiques, au cœur des travaux de la 27e COP qui se déroule actuellement en Egypte. Il s’agit de la perpétuation d’une décision prise en 2017 à la COP 23.

Et pour cette année, les négociations sur ces questions doivent déboucher sur une transition agricole socialement juste et respectueuse de nos ressources. Interrogé sur sa perception de ces négociations, le Directeur Exécutif de l’ONG Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE), M. Sena Alouka, confie à Vert-Togo que toutes les négociations sont en cours.

COP 27 : Le « SOS » d’Adessou Kossivi pour sauver les populations autochtones des zones vulnérables

« À Glasgow, il a été demandé à l’organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique, connu sous le nom de (SBSTA) et à l’organe subsidiaire de mise en œuvre (SBI), de travailler autour de ces négociations. D’où le cadre conjoint de Koronivia sur l’agriculture. », affirme-t-il.

Avant de poursuivre « Les négociations ont mis du temps. Depuis 2017, une série d’ateliers a été organisée et il a été demandé de venir présenter à Glasgow le rapport. On a encore pris une année de négociation pour approfondir de quoi on va parler.  De l’agriculture durable en cas de négociation sur le climat. »

Pour M. Alouka, il s’agira au cours de cette 27ème Conférence des parties, de reconnaître les travaux élaborés et d’accepter que l’agriculture est un outil puissant d’adaptation et d’atténuation et qui permet de renforcer la résilience des populations face aux catastrophes et aux enjeux économiques.

« Comment prend-on en compte les populations qui souffrent de famine ? Aujourd’hui dans les négociations ce texte va être adopté. On a beaucoup trop bavardé, au lieu de parler de ces cadres. Le groupe de travail a proposé qu’il y ait un comité. C’est-à-dire un organe qui se chargera des questions des pertes et des dommages autour de l’agriculture dans les négociations sur le climat. », précise t-il.

COP 27 : Voici le nouveau visage des négociations sur le climat

« Nous restons positifs, les négociations sont en cours. Aujourd’hui l’agriculture n’arrive pas a nourrir l’Afrique et cela est un enjeu qui doit être un sujet de négociation. La question du paysan risque de ne pas se retrouver dans l’agriculture aujourd’hui, la digitalisation vient mettre fin à la ressource humaine. Ce sont tous ces sujets qui sont abordés. »,  a-t-il conclu.

L’Action commune de Koronivia pour l’agriculture (KJWA) est une décision historique prise au titre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Il reconnaît le potentiel unique de l’agriculture dans la lutte contre le changement climatique. La décision relative à l’Action commune établit six thèmes interconnectés: les sols, l’utilisation des nutriments, l’eau, l’élevage, les méthodes d’évaluation de l’adaptation, la dimension socioéconomique et la dimension liée à la sécurité alimentaire du changement climatique dans les différents secteurs agricoles.

Cette décision fait écho à la mission fondamentale que s’est fixée la FAO, à savoir éliminer la faim, l’insécurité alimentaire et la malnutrition, réduire la pauvreté rurale et rendre l’agriculture, les forêts et la pêche plus productives et plus durables.

Par Hector NAMMANGUE depuis Sharm El Sheikh

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents