Accueil Actualité Togo : des ‘Climat smart village’ pour atténuer l’effet de l’exode rural

Togo : des ‘Climat smart village’ pour atténuer l’effet de l’exode rural

266
0

Les 6 et7 octobre derniers à Lomé , une rencontre des acteurs de l’environnement a permis au Togo de valider quatre notes conceptuelles éligibles aux financements du Fonds  vert  climat.

Hormis  les notes conceptuelles validées qui concernent essentiellement trois groupes de régions : la région ouest des Plateaux ; la région Centrale et de la Kara ; et la région des Savanes.

Aliou Mamadou Dia : « Le Fonds Vert pour le Climat est une grande opportunité pour le Togo. »

La quatrième note  conceptuelle  est celle des villages intelligents. Encore dénommés ‘’ climat smart village.’’

Découvert au  cours des consultations avec les acteurs, il s’agit des villages intelligents, à soumettre à l’appréciation du Fonds vert pour le climat.

« Ce concept permettra de mettre en place, dans une zone donnée, toutes les commodités  (infrastructures socio-collectives de développement de base) pour atténuer l’effet de l’exode rural afin de retenir les jeunes », a expliqué le Point focal FVC, M. Agrignan Essosam.

50 000 $ pour les projets qui promeuvent l’entrepreneuriat vert

Celle de la région ouest des Plateaux consiste à renforcer la résilience des agro forêts de café et de cacao  [les forêts dont la composition faunistique et floristique sont gérées par les populations locales] qui subissent les effets du changement climatique, en apportant des appuis aux producteurs et écosystèmes.

En  même temps qu’elle a permis aux acteurs, au niveau central, d’être outillés sur les techniques de montage des notes conceptuelles du Fonds vert climat.

La seconde note conceptuelle vise à rendre l’agriculture intelligente face au climat dans la région Centrale et de la Kara. La troisième note, qui concerne la région des Savanes, porte sur la résilience de l’agriculture mais centrée sur la récupération des terres pour le maraîchage.

En rappel, dans le cadre de la mise en œuvre de la seconde phase du programme de préparation du Togo à l’accès au Fonds vert pour le climat, le ministère de l’Environnement a récemment lancé un appel à propositions de projets climat destinés au secteur privé au Togo.

Les idées de proposition des projets sont reçues jusqu’au 30 octobre 2020. Il faudra 1,570 milliards de dollars US à l’horizon 2030 pour pouvoir répondre aux défis liés aux changements climatiques.

Finance verte : un nouveau programme de l’AFD en partenariat avec le Fonds Vert pour le Climat

 Pour encourager l’engagement des parties prenantes, une enveloppe de 120 millions de dollars par  an est disponible pour aider les porteurs de projets à bien ficeler leurs propositions avec l’appui technique des entités accrédités.

 L’horizon de programmation du FVC est 2030, avec des tranches de 5ans à l’exception de la première qui s’étend de 2018 à 2020.

A l’instar d’autres pays, le Togo fait face aux graves menaces nées des effets néfastes des changements climatiques.

 Le pays est ainsi très vulnérable aux inondations, à la diminution de la pluviométrie, à la désertification, à l’appauvrissement des sols, à l’accélération de l’érosion côtière…

D’où son engagement pour accéder au Fonds vert et aux Fonds d’adaptation, etc.

Le Fonds vert pour le climat (FVC) est le mécanisme financier de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Il a pour objectif  de limiter ou de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les pays en développement et d’aider les communautés vulnérables à s’adapter aux impacts déjà ressentis des changements climatiques.

Par ce mécanisme, des capitaux sont transférés des pays riches vers les pays plus vulnérables, pour la mise en place de projets visant à combattre ou à s’adapter aux dérèglements climatiques.

Avec l’Union

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here