COP 27 : Le Togo réaffirme son engagement à restaurer les écosystèmes des montagnes

Les forêts de montagne sont des espaces clés pour le climat et la biodiversité. Elles ont fait objet de discussion à la 27e Conférence des parties des Nations Unies sur les changements climatiques dans la journée du jeudi 17 novembre, à Sharm El-Sheikh.

Au cours d’une rencontre de haut niveau qui a regroupé plusieurs ministres en charge des forêts des pays d’Europe, d’Asie et d’Afrique, il a été décidé que pour la prochaine conférence des parties qui va se tenir aux Émirats Arabes-Unis, la question des forêts de montagne sera priorisée dans les négociations sur le climat.

Le Directeur de l’Office de Développement et d’Exploitation des Forêts (ODEF), représentant le ministre en charge de l’environnement et des ressources forestières du Togo, a pris part à cette rencontre. Au micro de Vert-Togo, il a indiqué que c’est un nouveau paradigme sur les montagnes.

« C’est nouveau, ce paradigme, et ceci trouve sa justification dans le fait qu’aujourd’hui, les écosystèmes de montagne subissent des pressions dues aux entités anthropiques mais également aux effets pervers des changements climatiques. Donc les pays ont réaffirmé leur engagement dans les activités visant la restauration des écosystèmes des montagnes. »

Aussi a-t-il ajouté «  Il a été décidé que pour la COP 28, cette problématique puisse être inscrite à l’ordre du jour des discutions. Les pays ont notifié cela aux nations unies. A notre niveau, c’est actuellement que les bases de ce nouveau concept sont posées. Toutefois le Togo s’est engagé à restaurer les écosystèmes des montagnes. »

Notons que la priorité des pays africains est de mettre en oeuvre des programmes sur les changements climatiques de manière à ce qu’ils contribuent à la réalisation du développement durable, notamment en termes de réduction de la pauvreté et d’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement, en mettant l’accent sur les groupes les plus vulnérables tels que les femmes et les enfants qui sont actuellement les premières victimes.

Par Hector NAMMANGUE depuis Sharm El Scheikh (Egypte)

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents