COP 27 : Çà coince dans les négociations à Sharm El Scheikh

Prévue normalement prendre fin hier vendredi, la 27ème conférence des parties des nations unies sur les changements climatiques joue aux prolongations  ce samedi à Sharm-El Scheikh.

Et pour cause, les négociations sur le financement par les pays riches des dégâts climatiques déjà subis par les pays pauvres est bien loin du consensus attendu.

Le président égyptien de la conférence sur le climat, M. Sameh Choukri a indiqué qu’il était toujours préoccupé par le nombre de questions non résolues, notamment sur les finances, l’atténuation (réduction des émissions de gaz à effet de serre, ndlr), les pertes et dommages, dégâts déjà causés par le changement climatique.

Pour Sena ALOUKA, Directeur Exécutif de Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE) les travaux pourraient probablement prendre fin ce dimanche.

« Selon le président de la COP il n’y a pas d’accord, mais toutefois nous avons des textes progressifs. Concernant les pertes et préjudices, le projet de texte indique la création d’un Fonds pour la réponse aux pertes et dommages. C’est un pas. Mais ce n’est pas parfait. », affirme t-il.

Avant de préciser «  Le texte  est un texte de compromis. Etant donné que le Fonds ne s’adresse pas exclusivement au Pertes et Dommages. De plus il n’est pas clair sil sera placé sous tutelle de l’Accord de paris ou de la COP. J’aurai aimé que le texte fasse référence aux pays vulnérables mais ce n’est pas encore précisé. »

Il faut noter que les travaux de la conférence, ouverte depuis le 6 novembre à Sharm el- Sheikh, butent depuis plusieurs jours sur les mêmes questions.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents