Accueil Actualité Togo/Marché de Lomé : Le Piment vert connait une baisse de...

Togo/Marché de Lomé : Le Piment vert connait une baisse de 1,6 point en août 2019

141
0

En août 2019, le niveau général des prix à la consommation a connu une baisse de 1,6% consécutive à celle de 1,2% observée le mois précédent. Cette baisse est essentiellement due à la diminution des prix des fonctions de consommation «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-4,5%), «Communication» (-2,9%), «Tabac et stupéfiants» (- 1,0%) et «Santé» (-0,1%). A l’opposé, les prix des fonctions de consommation «Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » (+0,8%), «Transports» (+0,3%) et «Biens et services divers » (+0,4%) ont enregistré une hausse. Lit-on dans l’Union pour la Patrie.

Pour la fonction de consommation «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées», l’Institut national de la Statistique et des études économiques et démographique (Inseed) est que sa baisse est soutenue par les postes : «Tubercules et plantain» (-26,9%) ; «Légumes frais en fruits ou racine» (- 21,7%) ; «Légumes secs et oléagineux » (-7,4%) ; «Sel, épices, sauces et produits alimentaires non déclarés ailleurs» (-5,9%) ;

«Poissons et autres produits séchés ou fumés» (-2,6%) ; «Céréales non transformées» (-1,4%) ; «Autres produits à base de tubercules et de plantain» (-6,0%) ; «Légumes frais en feuilles» (- 2,1%) ; «Agrumes» (-2,7%) ; «Huiles » (-1,6%) ; «Boissons non alcoolisées artisanales» (-8,0%) ; «Autres produits frais de mer ou de fleuve» (-1,1%) ; «Autres matières grasses» (-1,7%) ; «Farines, semoules et gruaux» (-2,0%) et «Poissons frais» (-0,7%). Pour la fonction de consommation «Communication», sa variation est portée par le poste «Communication téléphonique» (-3,2%). S’agissant des fonctions de consommation «Tabac et stupéfiants» et «Santé», leur variation est respectivement due à la baisse des postes «Vin et boissons fermentées » (-2,9%) et «Médicaments traditionnels» (-2,0%). Quant à la hausse observée au niveau des fonctions de consommations «Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles», «Transports» et «Biens et services divers», elle est respectivement due à la progression des postes : «Alimentation en eau» (+5,8%, avec prise en compte des nouveaux tarifs de la TdE d’août 2019), «Combustibles solides et autres» (+1,8%) «Autres services relatifs aux véhicules personnels» (+9,3%) «Carburants et lubrifiants » (+0,3%) «Appareils et articles pour soins corporels» (+9,6%).

LIRE AUSSI: Togo : Les prix en hausse de 1,4 point en mai, en lien avec Tomates rondes particulièrement

Les produits en baisse de prix

Les produits dont les prix ont baissé en août 2019 sont, entre autres : «Betterave» (-13,4%) ; «Carottes» (-4,8%) ; «Oignon frais rond» (-1,0%) ; «Sésame» (-14%) ; «Arachide décortiquée crue» (- 7,2%) ; «Haricots rouges secs» (- 5,4%) ; «Haricots blancs secs» (- 3,9%) ; «Gboyébessé (Piment vert)» (-33,8%) ; «Piment rouge frais» (-12,4%) ; «Piment rouge sec en poudre» (-11,2%) ; «Sel de cuisine gros cristaux» (-7,9%) ; «Cube Maggi grand modèle» (- 1,6%) ; «Ail frais» (-1,5%) ; «Piment rouge sec» (-0,3%) ; «Doèvi (Anchois) fumé» (-10,4%) ; «Doèvi (Anchois) séché» (-7,6%) ; «Manvi fumé (Hareng)» (-6,7%) ; «Doèvi frit» (-3,5%) ; «Saloumon fumé» (-3,5%) ; «Adiadoè (Sardinelles fumées)» (-1,6%) ; «Mil en grains crus vendu au petit bol» (-8,4%) ; «Riz importé longs grains vendu au petit bol» (-4,3%) ; «Maïs séché en grains crus vendu au grand bol» (-1,5%) ; «Agbélima (Manioc râpé)» (- 15,8%) ; «Cossette de manioc» (- 9,7%) ; «Chips» (-8,6%) ; «Tapioca petit grain» (-4,4%) ; «Farine de manioc (Gari)» (-1,3%) ; «Gboman» (-13,8%) ; «Choux vert» (-8,4%) ; «Adémè» (-7,0%) ; «Haricot vert» (-6,1%) ; «Citrons» (-18,6%) ; «Aglinvi moumou (Crabes frais)» (-3,3%) ; «Mawoè (Maïs en pâte)» (-6,9%) ; «Ablo» (-1,7%) ; «Akpala moumou (Chinchard frais)» (-0,4%) ; «Appel Heure creuse Togocel» (- 15,4%) ; «Appel Zone 2 (Togocel vers Ghana)» (-15,0%) ; «Appel Zone 1 (Togocel vers Bénin)» (- 14,9%) ; «Appel Zone 3 (Togocel vers France)» (-14,7%) ; «Appel Operateur 1» (-14,6%) ; «Appel Heure normale Togocel» (-14,5%) ; «Appel Operateur 2» (-14,3%) et «Tchoukoutou local artisanal» (- 4,7%).

Les produits en hausse de prix

Pour les prix ayant enregistré une hausse, l’Institut national de la Statistiques les rapportent, notamment, aux produits : «Prix d’un consommateur-type d’eau» (+24,9%) ; «Charbon de bois» (+2,0%) ; «Leçon de conduite automobile (Code et conduite)» (+10,6%) ; «Essence mélange de rue» (+6,1%) ; «Essence super de rue» (+6,3%) ; «Transport transfrontalier de passagers et de bagages par avion vers un pays africain» (+0,1%) et «Transport transfrontalier de passagers et de bagages par avion vers l’Europe» (+10,9%).

Calculé hors produits alimentaires, le niveau général des prix a enregistré une quasi-stabilité au niveau national. L’inflation sous jacente (variation mensuelle de l’indice hors énergie, hors produits frais) a baissé de 0,5%. Le niveau des prix des produits frais a enregistré une baisse de 6,3%. Au regard de la provenance, les prix des produits locaux et importés ont respectivement baissé de 2,2% et 0,2%. Du point de vue de la classification sectorielle cette régression est due à la baisse des prix des produits des secteurs primaire (- 7,8%), secondaire (-0,6%) et tertiaire (-0,3%). Pour ce qui est de la durabilité, la baisse observée provient essentiellement de celle des prix des produits non-durables (- 2,7%) et des services (-0,3%).

En évolution trimestrielle

Le niveau des prix du mois d’août 2019, comparé à celui du mois de mai 2019 (évolution trimestrielle) a connu une baisse de 2,0% essentiellement sous l’effet de la régression des prix des produits des fonctions de consommation «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées» (-6,6%)

«Santé» (-0,3%) et «Tabac et stupéfiants » (-0,7%). A l’opposé, les prix des fonctions de consommation «Articles d’habillement et chaussures» (+1,3%), «Restaurants et Hôtels» (+0,5%), «Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer» (+1,8%), «Transports» (+0,5%) «Biens et services divers» (+0,3%), «Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles» (+0,1%) et «Enseignement » (+0,1%) ont connu une progression.

En ce qui concerne les nomenclatures secondaires et par rapport à l’état des produits, la baisse du niveau général des prix en variation trimestrielle est à mettre à l’actif des prix des «Produits frais» (-10,0%), des produits «Hors Energie et Produits frais» (-0,2%) et de l’«Energie» (-0,5%). Au regard de la provenance, cette variation trimestrielle s’explique essentiellement par la diminution des prix des produits locaux (-3,3%).

Quant à la durabilité, la baisse est observée pour les prix respectivement des produits «Non-durables » (-4,3%) et «Durables» (- 0,7%). Relativement aux secteurs de production, les prix des produits des secteurs secondaire (-1,4%) et primaire (-10,3%) ont enregistré une baisse.

En glissement annuel

Par rapport à août 2018 (glissement annuel), le niveau général des prix a connu une régression de 0,3% due principalement aux fonctions de consommation «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées» (-3,4%), «Communication » (-5,2%) et «Loisirs et culture » (-0,4%). A l’opposé, les prix des fonctions de consommation ont progressé dans les proportions suivantes : «Transports» (+4,7%) ; «Restaurants et Hôtels» (+1,4%) ; «Articles d’habillement et chaussures » (+2,0%) ; «Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer» (+3,9%) ; «Biens et services divers» (+2,0%) ; «Enseignement (+3,4%) ; «Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles» (+0,6%) ; «Tabac et stupéfiants» (+4,0%) et «Santé» (+1,0%).

Quant aux nomenclatures secondaires et par rapport à l’état des produits, cette baisse est déterminée par les produits frais (-1,8%) et les Produits Hors Energie et

Produits frais (-0,4%). Au regard de la provenance, cette évolution annuelle s’explique par la baisse des prix des produits locaux (- 0,5%). Quant à la durabilité, ce sont les prix des produits non-durables (-1,0%) et durables (-0,2%) qui ont influencé la baisse du niveau général des prix au niveau national.

Pour ce qui est des secteurs de production, la progression du niveau général découle de la diminution des prix des produits du secteur primaire (-4,3%).

Le taux d’inflation calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois au niveau national, s’est établi à 1,1% contre 1,2% le mois précédent. En décembre 2016, ce taux d’inflation calculé à partir des indices base 2008 était de 0,3% dans la zone UEMOA – Union économique et monétaire ouest africains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here