Accueil Actualité Togo : À Djéméni , la Banque mondiale et l’ANADEB célèbrent la Journée internationale d’élimination de la pauvreté

Togo : À Djéméni , la Banque mondiale et l’ANADEB célèbrent la Journée internationale d’élimination de la pauvreté

150
0

Dans le cadre de la journée internationale d’élimination de la pauvreté célébrée chaque 16 octobre de l’année, la Banque Mondiale et l’ANADEB  ont effectué jeudi une visite conjointe à l’Ecole Primaire Publique de Djéméni, dans la région des plateaux, une localité située à 98 km de Lomé. 

Le but de cette visite a été d’apprécier les impacts des Projets Filets sociaux et services de Base(FSB) et PERI2 sur les communautés.

” L’ EPP Djéméni fait partie des écoles bénéficiaires de la FSB et de PARI2. La Banque mondiale et notre agence a voulu rendre visite à ce village pour apprécier l’avancement de ses deux projets. Nous sommes heureux de savoir que les choses vont bien et que les communautés sont satisfaites de cette démarche. Ici les enfants des fermiers fréquentes. Ils doivent parcourir des kilomètres avant de venir à l’école. Cette situation décourage certains enfants surtout les filles qui cessent de poursuivre les études. La cantine scolaire leur permet de rester désormais dans l’école et de continuer de suivre les cours l’après-midi. C’est avec joie que nous apprécions ce changement qui réjouit les communautés du village” a indiqué Mazalo Katanga, DG de l’ANADEB.

LIRE AUSSI: La Banque Mondiale séduite par la pensée novatrice des jeunes bénéficiaires du Projet EJV

La cantine scolaire a permis de responsabiliser les bonnes-dames dénommées “maman cantine” qui veille sur la nourriture des enfants de l’EPP Djéméni.

“Depuis la mise en place du FSB, les choses ont changé dans cet établissement. Avant les enfants sont obligé de rentrer chez eux à midi et aller aux champs avec leur parent avant de manger. Mais grâce au programme de cantine scolaire, ces élèves mangent à l’école, se reposent et peuvent reprendre les cours sans aucun souci. Quant à nous les mamans cantines  on a pu suivre des formations pour mieux nourrir les enfants de l’école. On arrive à varier la nourriture, à faire preuve d’hygiène, grâce a cette formation. Les choses se passent bien et nous nous distinguons des autres par notre chapeau et notre tablier” propos d’Akakpo essivi, maman cantine.

Le projet FSB , une aubaine pour les enfants de l’EPP Djéméni

” La cantine nous aide beaucoup ici. Auparavant, difficilement, on trouvait à manger. Même quand on rentre à la maison, on est obligé d’accompagner les parents aux champs avant de trouver quelque chose à manger et retourner au cours. Mais grâce au projet FSB, on mange à l’école et on y reste pour continuer les cours l’après-midi. “, s’est rejouit Djohou Akossiwaéléve au CM2 à l’EPP Djéméni.

LIRE AUSSI: Togo: Jehan Arulpragasam salue les avancées du projet EJV

Le Projet Filets Sociaux et Services de Base(FSB) a pour objectif d’assurer aux ménages et communautés pauvres un meilleur accès aux infrastructures socioéconomiques de base et aux filets sociaux. Sa période d’exécution est de 2017 à 2020.C‘est un projet de la Banque Mondiale et de l’Agence d’Execution d’ ANADEB.

L’objectif est d’atteindre 200 micro projets d’infrastructures réalisés dans 200 communautés des 5 régions. Il est attendu d’atteindre 91 500 écoliers dont 41 500 sur le financement de l’Etat et 50 000 sur le financement de la Banque Mondiale et fait bénéficier un repas chaud chaque jour aux écoles.

À ce jour 52 000 ménages pauvres, dont 12 000 sur le financement de l’Etat et 40 000 sur le financement de la Banque Mondiale, bénéficient de 15 000 F CFA de transfert monétaire par trimestre pendant 2 ans.
2 000 membres de comités villageois de développement(CVD) sont formés en gestion à la base.

Financé par la Banque mondiale, le projet éducation et renforcement institutionnel (PERI) vise à soutenir le gouvernement togolais dans ses efforts pour une meilleure qualité de l’enseignement.

Le Projet appuie la construction de forages, la construction et l’équipement de salles de classes et la promotion de l’éducation des filles. Le PERI2 a également pour but de renforcer l’accès et l’équité de l’enseignement primaire.
L’objectif est l’amélioration de la qualité de l’enseignement, le renforcement de l’accès et l’équité dans l’enseignement primaire, particulièrement dans les préfectures défavorisées.

Grâce au PERI2, l’école primaire public Djameni, d’un effectif de 270 élèves en 2012-2013, l’école compte aujourd’hui 374 élèves pour le primaire et le préscolaire soit une augmentation de 72.1%Depuis avril 2019, grâce au PERI2, 170 élèves de l’école ont intégré un nouveau bâtiment de trois classes équipées de table-bancs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here