Où en est-on avec l’interdiction des sacs plastiques au Togo ?

La problématique sur la gestion des sachets plastiques non-biodégradables au Togo ne pourra pas être réglementée maintenant.

Du moins, pas pour le moment, c’est ce que nous apprenons du Secrétaire Général  du ministère de l’environnement M. DJIMOIZOU KOFFI qui a confié à vert-togo.com que le décret conforme aux modalités de gestion des sachets et emballages plastiques au Togo est en vigueur, mais la mise en œuvre pose problème parce que le circuit de la commercialisation des sachets plastiques n’est pas maîtrisé au niveau des douaniers au Togo.

«  Nous pouvons bien agir pour interdire l’usage des sachets plastiques dans notre pays, mais quand une cargaison de sachets plastiques arrive sur ce territoire, il y a plusieurs voies qu’elle passe qui ne sont pas sous contrôle et ce n’est qu’ensemble avec tous les acteurs du secteur de l’environnement qu’on peut lutter  afin  que la mayonnaise puisse prendre.» , confie t-il.

LIRE AUSSI: Achille Noussia : « Les Togolais savent que l’utilisation des sachets plastiques nuit à leur santé. »

Et de solutionner  « Pour l’heure, il faut que l’éducation environnementale continue au travers de divers programmes et projets des associations pour rendre pérenne des actions écocitoyennes. Et le ministère en charge de l’environnement a déjà salué l’initiative du manuel d’éducation environnemental élaboré par l’ONG STADD. Il est question aujourd’hui que les actions de sensibilisation ou d’éducation environnementale touche même les adultes, il faut que nous puissions dans la vie courante pouvoir se remettre en cause sur la question de la gestion de nos déchets. »

L’interdiction des sacs plastiques entrainerait-elle un impact sur l’économie ?

Selon les professionnels de plasturgie, l’interdiction d’utilisation des sacs plastiques causerait la fermeture de plusieurs usines et l’augmentation du chômage dans certains pays.

Les défenseurs de l’industrie pensent qu’au lieu de censurer les sacs plastiques, l’État pourrait opter pour des sacs biodégradables ou recyclables.

Le cas de la Start-up togolaise  Civic Bag qui propose des sacs en papier  en est un exemple palpable mais il faut reconnaitre que interdire les sacs en plastique serait l’occasion de pousser les Africains  vers d’autres alternatives.

LIRE AUSSI: Usage des emballages plastiques : Les Togolais toujours insoucieux des conséquences désastreuses

Il faut noter que les sacs plastiques sont néfastes pour l’environnement. Dans la nature, les sachets peuvent mettre plusieurs dizaines d’années à se dégrader. Ils ne sont pas seulement dangereux pour l’environnement, les animaux, mais représentent aussi une menace pour la santé humaine. Les sachets plastiques peuvent causer des inondations quand ils sont jetés à l’air libre et empêchent l’eau de circuler dans les canalisations. Dans plusieurs pays, l’interdiction concerne principalement les sachets non-dégradables. La législation de chaque pays comporte des spécificités qui lui sont propres.

Kofi Meser

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents