L’opération TéléFood pour résoudre les problèmes de dégradation des terres dans la région des Plateaux

La région des  Plateaux au Togo  où quasiment rien n’a été plantée depuis 1958 et qui souffre de dégradation   peut facilement être mise à profit au travers des activités  de reboisement de plants de cacaoyers, au travers de l’opération TéléFood . A lancé Noël Bataka, le ministre en charge de l’agriculture lors de la rencontre tenue hier à l’endroit des potentiels  partenaires .

Selon le capitaine du département agricole au Togo, ce chapitre montre que la majorité de la population dans les villages  des plateaux sont  en insécurité alimentaire et ceci s’inscrit dans l’objectif visé par  la  campagne de collecte de fonds autour d’un seul objectif : celle de fournir de la  nourriture pour tous.

En d’autres termes, cette situation est en partie liée à de nombreux paramètres qui sont : des conditions physiques et environnementales difficiles, à la faible disponibilité des terres arables, aux problèmes d’accès au financement des activités agricoles, au faible encadrement et à un accès aux connaissances nécessaire insuffisantes, à une inégalité dans la distribution du revenu et de la richesse, à la baisse de la productivité, à la dégradation des infrastructures de base et à un faible niveau du capital social.

LIRE AUSSI: Togo/Telefood : Le ministre Noël Bataka en tête à tête avec les Investisseurs ce jeudi

Et de marteler  « Nous devons agir pour une alimentation saine. Osons agir. Et pour oser agir nous avons initié cette opération. En apportant de la connaissance au gens on les apporte ce qui peut transformer leur mode de vie. Chaque entreprise peut être responsable d’une entreprise qu’il va générer. Les jeunes peuvent se mettre en coopératives et   seront équipés. »

Selon une étude,  les plantations privées  recensées  dans la région,  représentent près de 10.000 hectares. Le reboisement est à peu près régulier quoi qu’insuffisant.

A cet effet, l’opération TéléFood 2019 au Togo permettra de mobiliser des ressources pour : organiser des activités de renforcement des compétences d’une grande masse d’acteurs des différentes chaînes de valeurs en vue de leur professionnalisation et ainsi faire émerger l’entrepreneuriat agricole. Favoriser la construction des systèmes alimentaires et nutritionnels durables.

Des mesures qui sont prises en compte au travers du   PNIASAN  dans le  PND 2018-2022 respectivement dans les  axes 3 et 2 qui  décrivent les ambitions du Gouvernement Togolais en matière d’alimentation et de création de richesse grâce à l’agriculture.

Le gouvernement ambitionne d’atteindre 30% de couverture végétale forestière d’ici à 2050. Le reboisement est l’affaire des propriétaires des terres.

Edem Kolani

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents