D’ici 2030, plus de 160 000 nouveaux emplois verts seront engendrés en Afrique

L’économie verte, est une économie qui entraîne une amélioration du bien-être humain et de l’équité sociale tout en réduisant de manière significative les risques environnementaux et la pénurie de ressources.

À en croire des projections faites par le PNUE le Programme Nationale de l’Union européenne, l’économie verte engendrera plus de 160 000 nouveaux emplois verts d’ici 2030.

Elle favorise l’entreprenariat vert (des jeunes) en Afrique et engendrera les divers secteurs qui peuvent engendrer ces emplois sont entre autres : une agriculture biologique, compostage, les bio-pesticides, le fourrage, sous-produits agro-industriels, énergies renouvelables (solaire), les bioénergies (Belwet, agritech,….), autres énergies alternatives (briquettes à base de résidus…), production de bois (énergie, d’œuvre, service), exploitation faunique, valorisation des PFNL, horticulture ornementale, transports en communs urbains et interurbains, la valorisation des déchets (ménagers, plastiques, métaux, électroniques,….)

Par ailleurs, la disponibilité de compétences devient une nécessité absolue. (ingénierie et compétences techniques, compétences scientifiques, compétences de gestion opérationnelle, compétences de surveillance, etc.)

Pour répondre aux nouveaux besoins : des filières de formation des compétences nationales doivent être développées, tout en veillant à l’implication des acteurs académiques, industriels et financiers des formations sur les opportunités de l’économie verte et des emplois verts doivent être dispensées des formations sur l’élaboration et la mise en œuvre de projets doivent être généralisées le renforcement du dispositif de financement, autres fonds d’appui aux initiatives privées des jeunes et des femmes (entrepreneuriat Vert), verdissement des institutions financières. (finance verte)

En outre, la Promotion des bonnes pratiques de production durable (base de notre transition vers l’économie verte) influencera le marché de travail (notamment en faveur des jeunes) , Création de nouveaux d’emplois (efficacité énergétique, bâtiments,….) Remplacement de certains emplois par d’autres (énergie fossile) Transformation de certains emplois existants (emballages)

L’accompagnement des promoteurs de projets pour l’accès au financement

L’économie et la croissance vertes constituent une opportunité pour un développement propre préservant la biodiversité, les ressources naturelles et leur valorisation, la création d’emplois verts décents et garantissent la cohésion sociale pour une inscription des actions dans la durée.

En réalité, la transition vers une économie ou une croissance plus verte et la création d’emplois verts décents, exigeront, de la part de chacun de nous (notamment de la jeunesse), une prise de conscience sur le danger qui menace notre planète, un esprit d’engagement, de compétitivité et de capacité d’innovation.

En rappel « l’économie verte est , l’ensemble des activités conduisant à la réduction de la pauvreté, la création d’emplois verts décents, des richesses et des revenus au profit de la population, qui assure le bien-être global pour toutes les personnes tout en maintenant un environnement sain dans le respect des droits humains et de la contribution à la cohésion sociale » et la Croissance verte est celle qui allie, à la fois, croissance économique (développement) et pérennité des actifs naturels pour continuer de fournir les ressources et les services environnementaux sur lesquels repose notre bien-être’’

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents