Togo: 1.400.000 ha de terres dégradées restaurées d’ici 2030

Le gouvernement ambitionne de restaurer 1.400.000  ha de terres dégradées d’ici 2030.  A averti , M. Kudadzé Kodjo, le directeur de cabinet du ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Protection de la Nature,lors de l’ atelier de lancement de la deuxième phase du mécanisme forêts et paysans Forest and Farm Facility (FFF) au Togo qui s’est tenu le vendredi 12 avril dernier  à Lomé sous le thème « Résilience des paysages face au changement climatique et amélioration des moyens d’existence au Togo ».

Celui-ci a reconnu l’impact de la dégradation de l’environnement sur la santé humaine et animale. Il a lié le phénomène à l’agriculture sur brûlis, à la déforestation et aux feux de végétation et à l’utilisation abusive des pesticides non homologués et à la contamination de la nappe phréatique.

LIRE AUSSI: Togo : Deux  licences professionnelle de Géologie Minière  et « Chimie Analytique Mines et Environnement lancées ce mardi à la Faculté des Sciences de l’Université de Lomé

Quant à ce qui concerne la phase II du Forest and Farm Facility ( FFF) elle couvre la période 2018- 2022 qui vise quatre résultats devant contribuer  à la réalisation d’au moins onze des dix-sept Objectifs de Développement Durable (ODD).

La première porte sur l’adoption d’une gouvernance plus inclusive et des processus intersectoriels conduisant à des politiques favorables. Le second prévoit le renforcement de l’entrepreneuriat et l’accès aux marchés et aux instruments financiers au moyen de chaînes de valeur équitables et de services de développement commercial au sein des OPFA.

Le troisième est relatif à l’amélioration des mesures d’atténuation et d’adaptation et à la résilience face au changement climatique à l’échelle des paysages, à travers l’engagement direct des OPFA et l’intégration avec des approches inclusives d’amélioration des moyens d’existence.

Kofi Meser

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents