Accueil Actualité Le Togo, producteur d’engrais phosphaté

Le Togo, producteur d’engrais phosphaté

255
0

La production d’engrais phosphaté au Togo sera une réalité dans les prochains jours. Et pour cause, le Chef de l’État SEM Faure Essozimna Gnassingbé a présidé ce jour à Lomé une cérémonie de signature de deux accords de partenariat, dans le secteur des mines, intervenus entre le gouvernement togolais et Dangote Industries Limited (DIL).

LIRE AUSSI: Voici les enjeux environnementaux liés à l’exploitation du phosphate au Togo

Le  premier accord porte sur la valorisation et la transformation du phosphate togolais   en engrais phosphatés à destination de la région ouest africaine. Le coût de ce projet de développement minier qui débute avant la fin de l’année 2019 est estimée à hauteur de deux milliards de dollars.

Le second accord est relatif à l’implantation d’une nouvelle cimenterie dans  le pays, à partir du clinker togolais et nigérian.

Cette usine d’une capacité annuelle de 1.5 millions de tonnes de ciments permettra au gouvernement togolais de répondre aussi bien à la demande locale qu’à celle des pays limitrophes.

Les travaux de construction de cette firme industrielle démarrent au 1er trimestre 2020 et sa mise en service interviendra avant la fin de l’année prochaine. L’investissement estimé à 60 millions de dollars, permettra la création de 500 emplois directs.

LIRE AUSSI: La production du  phosphate au Togo  en hausse  de 28,5%

Ces projets de développement socio-économique initiés par le Président Faure Gnassingbé s’inscrivent dans le cadre du deuxième pilier du Plan national de développement (PND, 2018-2022).

Pour information, les engrais phosphatés sont surtout préconisés pour favoriser la production florale des végétaux. Par voie de conséquence, les engrais phosphatés favorisent la fructification, puisque les fruits naissent des fleurs. Leur haute teneur en phosphore est également indispensable au bon développement des graines. Ils ont donc tout naturellement leur place dans tous les types de cultures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here