Le Togo compte développer dans l’avenir 1.000 éco-villages

Le   gouvernement togolais  ambitionne développer dans l’avenir au moins 1.000 éco-villages. Une décision qui a été prise  lors de la toute première réunion du Comité de pilotage du projet de développement des éco-villages au Togo, le 2 mars 2021 à Lomé.

A  condition que les  cinq  nouveaux  éco-villages (Doufouli,  Zanvé,  Klotchomé,Amondè  et  Nassiète)  dégagent aussi des résultats encourageants, comme pour la phase pilote du projet dans les villages d’Ando Kpomey dans la préfecture de l’Avé et de Donomadé dans la préfecture de Yoto, écrit  l’UNION.

Ceci étant  le Programme des Nations Unies pour le Développement  (PN UD)  va  signer d’autres partenariats pour faire réaliser l’ambition du gouvernement de toucher  au  moins  les 1.000  villages.

L’initiative des éco-villages est un exemple de développement durable  intégré  à  l’échelle  du  village basé sur l’accès à l’énergie solaire et à l’amélioration des contions de travail et de vie des populations en milieu  rural.

L’ éco-village de Donomadé, une vraie réussite en matière d’auto-développement

Au  regard  des  nombreux défis avec les effets adverses des changements climatiques constatés  et  projetés,  le  Bureau Togo du PNUD a apporté son appui technique et financier au gouvernement togolais qui a initié, en2014, le test de l’initiative pilote d’un développement local multisectoriel et intégré du concept d’éco-villages dans deux villages. C’est fort des résultats positifs de cette initiative pilote que les cinq (5) nouveaux villages ont été identifiés et choisis, soit un  (1)  éco-village  par  région.

 Au Bureau Togo de l’organisme onusien, on a estimé que l’initiative pilote de transformation de deux (2)villages  en  éco-villages,  AndoKpomey et Donomadé dans la région Maritime, a amorcé des changements transformationnels significatifs : accès à l’énergie solaire, à l’eau potable, acquisition de nouvelles techniques agraires et de transformation des produits agropastorales, amélioration du cadre de vie et de diversification des sources de revenus, etc.

Pour une meilleure coordination du  projet  de  développement  des éco-villages, un Comité de pilotage est mis en place, par arrêté ministériel, le 21 mai 2019. Cet organe est chargé  de  la  supervision  et  de l’orientation de l’ensemble des activités du projet.

Togo : « Transformer 500 villages en éco-villages d’ici 2022, c’est possible », rassure Gbétey Akpamou

A sa première réunion, l’unité de gestion du projet a fait le bilan des activités et les résultats  auxquels  la  coordination  est parvenue. Ainsi,  le taux  d’exécution physique des activités est de85% et  l’exécution financière  est estimée à 95%.

 Pour le compte de l’année 2021, le plan de travail annuel prescrit l’identification de nouveaux sites d’éco-villages et l’élaboration de leurs outils de développement, le renforcement des infrastructures  socioéconomiques  de base,  la  promotion  des  sources d’énergies propres et accessibles, la  promotion  des  moyens  d’existence durable pour l’amélioration des  revenus  des  ménages  et  le développement des forêts villageoises pour la préservation de l’environnement  au  plan  local.

 Pour  y arriver, le budget estimatif annuel est évalué à 530.000 dollars américains dont  une  contribution  de  80.000dollars  américains  du  gouvernement togolais.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents