Togo : 12 entrepreneurs de Sokodé se frottent aux métiers agricoles grâce à l’ONG GRADSE

L’irrigation tout comme l’usage du polyter sont considérés comme des moyens d’intensification de l’agriculture. Ils contribuent à augmenter la productivité végétale tout en la sécurisant contre les risques de sécheresse.

Ce sont des outils de lutte contre la pauvreté  et de la faim qui sévissent de façon endémique en Afrique subsaharienne, et plus particulièrement au Togo en Afrique de l’Ouest.

Malgré le potentiel disponible et malgré les efforts consentis par les gouvernements de la sous-région pour développer ces pratiques agricoles, les résultats restent en deçà des attentes.

Vue partielle des entrepreneurs agricoles de l’ONG GRADSE

Le Groupe de Recherche Action  pour le Développement socio Économique (GRADSE), une ONG dont les actions sont orientées vers le développement durable avec un respect scrupuleux de l’environnement et la gestion des ressources naturelles basée à Sokodé (environ 400km de Lomé) l’a tout suite compris.

L’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA) recrute

De fait, l’ONG s’active pour assurer la promotion des activités de développement des filières agricoles au Togo. Elle a donc lancé tout récemment un Projet d’appui à la sécurité alimentaire au Togo (PRESAT) pour appuyer 12 entrepreneurs agricoles des localités environnantes de Sokodé autour de 5 filières agricoles notamment l’agro transformation, le maraîchage, l’aviculture, l’élevage des petits ruminants et la production vivrière.

C’est dans le cadre de ce projet, qu’une formation pratique de deux jours a été initiée à leur endroit dans la ferme école de la société Agritrade Africa SARL spécialiste dans les intrants, matériel et services Agricoles ainsi que la formation agricole à Agoe Cacaveli.

SIDI IMOROU, Directeur de l’ONG GRADSE

« Nous avons été séduits par l’expertise de la société Agritrade Africa SARL et surtout de tout ce qu’elle offre par le biais de sa ferme école  comme formations agricoles aux entrepreneurs togolais. Et pour nous, c’était important de permettre à nos entrepreneurs également de pouvoir bénéficier d’une formation pratique afin d’être mieux outillé aux métiers agricoles. D’ où leur déplacement de Sokodé pour Lomé  afin de toucher du doigt les systèmes d’irrigation, l’usage du polyter ainsi que la conservation des produits maraîchers. » , a expliqué M. Sidi IMOROU Alassane, Directeur de l’ONG GRADSE à Vert-Togo.

Toujours selon le Directeur,  «ces entrepreneurs ont été identifiés par filière et nous avons au total 5 filières dont 6 entrepreneurs y compris des femmes que nous avons décidés soutenir. Ils sont ainsi répartis dans deux organisations paysannes situées dans les environs de  Sokodé précisément dans les  localités de  koumondè et de Djikorodè situées à 40 et 48 km de sokodé. »

L’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA) recrute

De façon spécifique, les actions de l’ONG GRADSE consistent en : l’organisation des producteurs, l’appui aux activités génératrices de revenu et d’emploi local, l’appui aux actions communautaires, les appuis conseils, à des évaluations et à des formations.

Concrètement, dans sa zone d’action, le GRADSE mène les actions suivantes : Étude participative du milieu, Organisation des producteurs et structuration du milieu, Agro- écologie, Identification et gestion des AGR, Promotion de la femme, Santé communautaire, Micro- finance en milieu rural.

Pour information, la structure est financée depuis plus de 10ans par Genève Tiers Monde.

Edem Kolani

- Publicité -spot_img

1 COMMENTAIRE

  1. Félicitations pour la qualité de l’information liée au professionnalisme de Vert-Togo.
    Nous osons croire que la formation reçue servira à booster les activités agricoles des apprenants grâce au techniques reçues .

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents