ODD et santé des océans : La  Banque Mondiale va soutenir les pays d’Afrique de l’ouest  

Maria Sarraf, la directrice du département chargée de l’environnement en Afrique de l’Ouest à la Banque mondiale a montré toute sa détermination à soutenir l’économie bleue des pays africains, c’est-à-dire le développement durable de leurs activités maritimes.

Lors  du 10ème Forum régional côtier et marin d’Afrique de l’Ouest initié par le Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine (PRCM) dont les travaux se  sont déroulés  du 29 mars au 1er avril  derniers, Maria a indiqué  la Banque mondiale est déterminée à soutenir l’économie bleue des pays africains.

Aussi a-t-elle relever « la transition vers l’économie bleue est un agenda crucial pour la Banque mondiale. Elle est (…) importante pour la relance économique post-Covid, face aux impacts du changement climatique sur le littoral aussi ».

Et de préciser « La transition des pays africains vers une économie bleue est un agenda crucial pour la Banque mondiale »

L’AAE octroie des bourses de recherches aux jeunes professionnels du secteur de l’eau et de l’assainissement

Poursuivant son allocution, Mme Sarraf, a renchéri que « ces investissements permettent à la fois de protéger le capital naturel des océans, de gérer durablement ces ressources et d’optimiser les potentialités de l’économie liée aux océans ».

Selon la responsable de la Banque mondiale, « un projet de 50 millions de dollars US sera approuvé d’ici à juin ou juillet de cette année ».

Se prononçant sur la pollution marine et côtière elle relève qu’afin d’éradiquer ce fléau, la Banque mondiale a ouvert des marchés de recyclage au Ghana, au Mozambique, au Nigeria et en Tanzanie.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents