Le Ministère de l’environnement lance le projet de résilience climatique des communautés côtières du Togo  

Le  projet pour  renforcer la résilience des populations côtières togolaises (R4C-Togo) face aux changements climatiques a été lancé ce mardi à Lomé.

D’un coût de 8,9 millions $, il est financé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM), suite à des ententes avec les autorités togolaises, et avec la Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’Agriculture (FAO) comme agence d’exécution.

L’initiative, qui est inscrite dans le cadre de la mise en œuvre du PND, répond aussi à l’objectif stratégique numéro 2 de la FAO. Outre le renforcement de la résilience des côtiers face aux défis climatiques, à l’érosion côtière et la dégradation des sols, (en rendant notamment l’agriculture, la foresterie et la pêche plus productives et plus durables), le projet devrait contribuer également à l’amélioration et à l’accroissement des moyens de subsistance des communautés de la zone du littoral togolais.

Togo : Des subventions de la FAO aux  OPFA  à hauteur de  70 000 USD

L’initiative compte s’appuyer sur le processus de décentralisation en cours dans le pays, notamment les nouvelles circonscriptions mises en place.

Selon le Chargé de Programme à la FAO-Togo Djiwa Oyétoundé le projet va essayer de travailler avec les communes  pour les aider à intégrer les questions de changement climatique dans leur planification, et dans leur budgétisation.

Le projet R4C-Togo permettra  aux communautés côtières et littorales de bénéficier de moyens de subsistance et de sources de revenus diversifiés basés sur les écosystèmes, notamment les mangroves, les prairies riveraines, les lacs et lagunes et les forêts sacrées et communautaires.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents