« HelferHand » offre des Kits scolaires aux élèves et aux enseignants de l’EPP kouniko

Les jours se succèdent, mais ne se ressemblent pas. Ce vendredi 05 octobre, la journée mondiale de l’enseignant, est un jour mémorable pour les élèves, les enseignants et les parents d’élèves du village de Kouniko. Une localité située à 24,4 Km  au nord-ouest de la ville de Tsévié dans la préfecture du Zio.

En effet, une fois encore, l’Association « HelferHand », une organisation humanitaire allemande, a apporté son soutien à cette petite localité d’environ 400 habitants à travers des dons de kits scolaires aux élèves et aux enseignants de l’École Primaire Publique (EPP) Kouniko.

l’enseignant recevant leur kit scolaire

Cette action humanitaire vise d’une part, à soulager les parents des charges financières relatives à l’achat des fournitures scolaires à cette nouvelle rentrée scolaire 2018-2019, et d’autre part, à donner aux élèves la chance d’avoir une éducation de qualité au même titre que les élèves de zones urbaines.

Il s’agit également de soutenir les efforts déployés par les enseignants dans les conditions d’enseignement difficiles qui sont les leurs.

Pour les élèves, le Kit est composé d’un cahier de 50 pages, de sept (7) cahiers de 100 pages, de deux (2) cahiers de 200 pages , de dix (10) couvertures de cahiers plastiques, de huit (8) bics bleu, de trois (3) bics rouge, d’un (1) crayon, d’une (1) gomme, d’un (1) ardoise, d’un (1) double décimètre, d’un (1) livre de lecture, d’un (1) livre de calcul et d’un (1) ensemble géométrique pour les élèves de CM1 et de CM2.

Pour les enseignants, il est constitué d’un (1) carton de craies de couleur, d’un (1) carton de craies blanches, deux (2) paquets de bics bleu, deux (2) paquets de bics rouge et d’une douzaine d’effaceurs. Ce lot de Kits scolaires évalué à environ 650 000 Fcfa, a été réparti entre 113 élèves et 4 enseignants.

Pour M. Kpékpassi Sabir, représentant de la présidente de l’Association « HelferHand », en la personne de Nana Tabiou, l’éducation est aujourd’hui au-delà d’une opportunité d’épanouissement personnel et social, une nécessité pour réaliser le développement. Il a indiqué que cette action participe au développement et à la construction du pays.

Il a exhorté les élèves à être sérieux, assidus, et à prendre soin des documents (livres de calcul et de lecture) mis à leur disposition afin d’assurer la possibilité aux élèves de l’année prochaine d’en bénéficier également.

« Nous avons apporté ceci aujourd’hui pour accompagner les efforts que vous faites. Mais notre geste n’est pas suffisant pour tout changer et tout transformer dans la localité. Vous avez le devoir de prendre soin de vos enfants élèves afin qu’ils réussissent leurs études et qu’ils deviennent des cadres demain. Ce sont eux qui pourront véritablement transformer cette localité » a conclut M. Sabir.

Le chef du village, Togbui Tékpé Komi Amétowomenya Agbatsè IV, profondément touché par cette  action, a, quant à lui, renouvelé sa gratitude aux responsables de « HelferHand » et de l’AHJV. Il a fait savoir que son village a véritablement changé du fait des différentes interventions.

photo de famille

« Je connais l’état du village de Kouniko avant que vous ne commenciez à venir nous aider. Et aujourd’hui, je constate l’évolution de cette localité que vous ne cessez d’améliorer tel un dépotoir qu’on transforme en un lieu habitable et désirable. Je ne peux que vous dire « merci », même si ce n’est qu’un petit mot » a déclaré le chef Tékpé.
Travaillant en partenariat avec l’Association Humanitaire des Jeunes Volontaires (AHJV), « HelferHand » finance également la construction d’une latrine publique pour les élèves et les enseignants.

Cette latrine sera réceptionnée la semaine prochaine par les responsables de l’école en la personne de M. Peweli Bissamwè, Directeur de l’EPP Kouniko.

Kouniko est un village où tout est à construire. Centre médico-social, marchés, écoles, sanitaires publiques, routes, électrification, pour ne citer que ceux-là. Et malgré les conditions de vie difficile et peu supportables pour le commun des mortels, face à tous ces défis, on peut encore lire de l’optimisme, de l’espoir et de la gratitude sur les visages des habitants de Kouniko.

Pedro Montana

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents