Au Togo, plus de 150 000 emplois pourraient être créés d’ici 2025 avec la filière avicole

D’ici cinq (05) ans, la filière avicole créera plus de cent cinquante mille (150 000) emplois décents, et va générer plusieurs milliards de chiffres d’affaires à condition que la volaille locale soit mieux distribuée. A-t-on appris du ministère en charge de l’agriculture et de l’élevage.

 En effet, si les importateurs prenaient les produits locaux au Togo, le secteur agricole connaîtra une progression en flèche dans les prochaines années avec des milliers d’emplois pour la jeunesse togolaise.

Ainsi, pour offrir toutes les chances de développement à la filière avicole, les autorités du secteur agricole ont sorti le 16 mai 2020, une note portant obligation de signature de contrat de fournisseur de volailles locales.  Mais fonctionnant toujours avec pédagogie, un délai de quinze (15) jours a été accordé aux importateurs et distributeurs de produits de volailles pour se conformer.

LIRE AUSSI: Togo/Filière avicole : La crise du Covid-19 retarde les commandes

Avec la mise en œuvre et le respect de cette mesure, c’est tout le secteur agricole Togolais qui sera redynamisé dans les cinq prochaines années, et cela favorisera entres autres : la création d’emploi pour les éleveurs, les producteurs de maïs et soja qui vont fournir des matières premières ;l’ augmentation de la production de volaille locale ; la création d’emploi dans les abattoirs ; une hausse de la croissance économique.

De plus, la consommation de ces volailles locales est bonne pour la santé et leur conservation ne nécessite pas l’utilisation des produits chimiques. Il faut signaler que l’autorité n’agit pas de son propre gré en prenant cette mesure,  mais ceci s’inscrit dans la vision du gouvernement, notamment la réalisation du Plan National de Développement (PND) dans son axe 2, qui prévoit la promotion et la valorisation des produits agroalimentaires locaux.

Avec le MAPAH

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents