Environ 100.000 produits chimiques utilisés aujourd’hui n’ont pas été analysés

Joyeeta Gupta, La directrice exécutive par intérim d’ONU Environnement dans une interview accordée à nos confrères de SciDev.Net a déclaré que la santé était une question transversale qui nécessitait des mesures dans de nombreux domaines, notamment l’urbanisation et la croissance rapide de la population en Afrique et en Asie.

Selon elle, environ 100.000 produits chimiques utilisés aujourd’hui n’ont pas été analysés en ce qui concerne les impacts sur l’environnement, mais ils pourraient toutefois nuire à la santé des personnes.

Elle ajoute que les solutions en matière de gestion et de réduction du gaspillage alimentaire devraient être améliorées, faute de quoi 9% des émissions de gaz à effet de serre pourraient en découler.

A en croire la responsable onusienne, les données environnementales manquantes en matière de santé devraient être corrigé pour faciliter la prise de décision.

LIRE AUSSI: Afrique de l’Ouest : L’absence de recherche fait résister le phénomène de l’érosion côtière

Et de conclure « Il est nécessaire de garantir une gestion appropriée des déchets et un accès à une énergie propre pour tous. Si nous investissons dans la santé de la planète, nous accordons la priorité à la santé de la population »

Il faut noter qu’elle a donné comme conseil aux pays de modéliser leur développement durable sur leurs problèmes environnementaux clés tels que le changement climatique, les énergies propres, le gaspillage alimentaire, l’urbanisation et les transports.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents