Accueil Actualité La TdE compte installer 10.000 compteurs prépayés en février...

La TdE compte installer 10.000 compteurs prépayés en février 2021

638
0

10.000 compteurs prépayés seront installés par la Togolaise des Eaux (TdE) en février 2021, lit-on dans le bihebdomadaire togolais l’Union paru jeudi dernier.

L’information de l’introduction des compteurs prépayés au niveau de la société togolaise des eaux (TdE), en lieu et place du compteur électromécanique, avait circulé en décembre 2019. Un an après, on en sait  davantage.

Ainsi,  une   commande de 10.000 compteurs intelligents prépayés a été faite ; leur livraison est attendue début janvier 2021 et leur déploiement est promis pour le mois de février 2021.

Le but est d’optimiser les recouvrements de la société face aux impayés de factures qui s’accumulaient, de permettre aux clients de bénéficier du branchement à l’eau dans un délai réduit et de faire un suivi personnalisé de leur consommation.

Comme pour le compteur Lafia au niveau de la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET), le prépayé  permettra  au  client  de payer sa consommation à l’avance.

La TdE invite les clients redevables à solder leurs impayés dans les meilleurs délais

Ce service consiste à acheter le crédit et recharger le compteur avant consommation. Ceci cadre avec les innovations numériques en cours à la TdE pour faciliter les paiements des factures et devis, comme l’adoption du mobile money (T-Money etFlooz)  et  l’e-paiement  bancaire (Ecobank Mobile et Eco CCP).

Avec le prépayé, il n’y aura plus de facturations ni des plaintes autour des coupures  pour  impayés  qui  vont rougir la société.

Mais encore faut-il passer le cap et prendre la décision politique de baisser le coût du branchement. Et pour cause, après des décennies d’offre de service sans le savoir, «la crise sanitaire du coronavirus a permis de comprendre que c’est le coût du branchement qui empêche les populations à faire une demande de     branchement»,     admet aujourd’hui cette société d’État qui a pour mission la mise à disposition d’une eau de qualité, en quantité suffisante et à moindre coût au plus grand nombre de ménages possible ; l’assurance de l’exploitation des systèmes de production et de distribution d’eau potable ; la gestion de la collecte, du traitement et de l’évacuation des eaux usées domestiques dans les agglomérations urbaines ainsi que la surveillance et la maintenance des infrastructures mises à disposition conformément à la législation en vigueur et aux dispositions relatives à la délégation de la gestion des services publics d’eau potable et d’assainissement collectif des eaux usées domestiques en milieux urbain et semi-urbain.

Togo : le projet de loi de finances, exercice 2021 adopté ; 25.023 milliards FCFA consacrés pour l’accès à l’eau

Avec le Covid-19, sur une période promotionnelle, le gouvernement avait décidé que le prix du branchement soit à 25.000 francs Cfa au lieu de 75.000 francs Cfa, offert 5.000 branchements sociaux à ce coût et pris en compte la différence de 50.000 francs Cfa comme subvention accordée aux populations.

Seulement, à la réalité, la réduction  du  prix  a  fait  exploser  le compteur de la demande des branchements (à 60.000 demandes) au point où l’opérateur public répond que «les réflexions sont en cours par rapport à la fixation ou non du coût  définitif  de  branchement  à25.000 francs Cfa». Tout en atténuant : «le grand problème à ce niveau  pour  la  TdE  est  le  coût  des extensions des réseaux.

Il faut noter que la TdE a déjà exécuté, sur fonds propres, plus de 2 milliards de francs Cfa des travaux d’extension  de  réseau  d’eau  potable  depuis le début de la crise sanitaire».

La TdE a des difficultés. Il faut rappeler  que,  le  20  novembre  2014,dans le cadre d’une réforme institutionnelle engagée par le gouvernement en 1996, un contrat de concession a été conclu entre l’État et la SP-EAU pour une durée de trente ans renouvelable et un contrat d’affermage entre l’Etat, la SP-EAU et la TdE,  pour  une  durée  de  dix  ans renouvelable.

Le contrat de performance, partie intégrante du contrat d’affermage, insiste sur les obligations réciproques entre la TdE et la SP-EAU.

Il met en exergue les indicateurs de performance que la TdE est tenu d’atteindre pour le développement du secteur de l’eau. Sur cette base, la TdE doit verser des redevances à la SP-EAU.

A l’heure actuelle, «la  mise  en  application  du contrat d’affermage a posé un certain nombre de problèmes liés aux conditions préalables qui n’ont pas été respectées. Ainsi, les deux parties se sont accordées pour que la TdE  appuie  la  SP-EAU  dans  son fonctionnement». Au  Togo,  le  taux  de  couverture en eau potable en milieu urbain est passé de 25% en 2005 à 55% à fin 2019. Il est de 48% en milieu semi-urbain.

UNION


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here