1 million d’euros pour 6 projets de recherche-innovation environnementale au Cameroun et en RDC

L’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), et ses partenaires nationaux de mise en œuvre (Université Kongo en RDC, Eden Africa et Ingénieurs Sans Frontières au Cameroun) vont financer 6 projets majeurs de recherche-innovation pour soutenir le développement durable dans le Bassin du Congo : au Cameroun et en République démocratique du Congo.

Ces projets d’excellence ont été sélectionnés par un jury international, composé de représentants d’administrations nationales et de professionnels pluridisciplinaires, dans le cadre d’un premier appel à propositions organisé du 20 mai au 20 septembre 2021.

L’appui financier accordé de 1 260 000 euros permettra de mettre en place deux laboratoires de fabrication d’innovations en énergie renouvelable et valorisation des déchets, de développer 50 innovations en construction durable, agroalimentaire et en santé-environnement, et de réaliser une étude sur l’état des savoirs locaux et autochtones en matière de développement durable.

Un deuxième appel à propositions est en cours, qui vise la sélection de 9 nouveaux projets pour une enveloppe complémentaire de 1,47 millions d’euros.

L’IFDD règle le problème d’eau d’une communauté à Madagascar

« À l’heure où l’humanité fait face aux enjeux sans précédent de la dégradation de la biodiversité et des changements climatiques, les acteurs de la recherche doivent jouer leur rôle avec exemplarité pour apporter des solutions pertinentes aux populations. L’IFDD se réjouit de la grande qualité des projets financés et formule le vœu que les résultats soient une source d’inspiration et de créativité dans tout l’espace francophone et au-delà », déclare Cécile MARTIN-PHIPPS, directrice de l’IFDD.

Les 6 premiers projets soutenus sont : la mise en place du Fab Lab Polytech Yaoundé par l’École Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé (Cameroun) pour soutenir le développement des énergies renouvelables en Afrique centrale et plus particulièrement la conception locale et la fabrication assistée par ordinateur de micro-turbines pour la production décentralisée d’électricité propre par l’eau. Subvention de 300 000 euros.

 La mise en place du FabLab ÉcoDéchets Bukavu par l’Université Évangélique en Afrique (RDC) pour apporter des solutions innovantes et modernes à la gestion et valorisation des déchets. Subvention de 300 000 euros.

 La création du Centre de Recherche et d’Innovation Technologique en Environnement et en Sciences de la santé (CRITESS) par l’Université de Kinshasa (RDC) qui propose une approche holistique de lutte contre le paludisme à travers une démarche originale santé-environnement par la lutte intégrée de réduction de la reproduction des anophèles dans les zones à risque et la production de nanomédicaments. Subvention de 170 000 euros.

 La Production et diffusion des innovations pour les constructions écologiques et les équipements au Cameroun par la Mission de Promotion de Matériaux Locaux (Cameroun) pour soutenir les innovations sur les matériaux de construction alternatifs et la réduction des coûts des matériaux de construction en faveur des populations défavorisées. Subvention de 170 000 euros.

Le projet d’excellence en production d’innovations technologiques en agro-industrie mis en œuvre par l’École nationale supérieure des sciences agro-industrielles de l’Université de Ngaoundéré (Cameroun). Situé au carrefour de trois pays du Bassin du Congo, le projet assurera l’incubation d’innovations agroalimentaires portées par des jeunes de la région Afrique centrale. Subvention de 170 000 euros.

L’IFDD règle le problème d’eau d’une communauté à Madagascar

 La réalisation d’une étude portant sur l’état des savoirs locaux et autochtones en matière de développement durable et leur utilisation en tenant compte des spécificités liées au genre et à l’égalité femme-homme en RDC et au Cameroun par l’École régionale postuniversitaire d’aménagement et de gestion intégrés des forêts et territoires tropicaux (RDC). Subvention de 150 000 euros.

Pour rappel, l’IFDD soutient ces initiatives dans le cadre de son Projet de déploiement des technologies et innovations environnementales pour le développement durable et la réduction de la pauvreté (PDTIE) en RDC et au Cameroun, pour lequel elle a bénéficié d’un financement du Fonds ACP pour l’Innovation, mis en œuvre par l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), avec la contribution financière de l’Union européenne.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents