Togo/ Lutte contre les Changements Climatiques : La CSI-Afrique lance une campagne globale de reboisement

Une campagne de reboisement vient d’être lancé ce lundi à Lomé par l’organisation régionale africaine de la confédération syndicale internationale (CSI-Afrique ) au cours de la 10ème édition de sa rentrée syndicale à Lomé qui se tient du 17 au 20 février prochains .

L’Organisation syndicale panafricaine créée en novembre 2007 à la suite de la fusion de deux (2) anciennes organisations syndicales africaines, à savoir l’ORAf-CISL et l’ODSTA très engagée dans la lutte contre les changements climatiques considère qu’il n’y aura pas d’emploi dans une planète morte.

En Congrès ordinaire  à Abuja au Nigéria en novembre dernier , elle a examiné les réalités du changement climatique et leurs profondes répercussions sur les moyens de subsistance, les emplois et les collectivités.

Vue partielle du Secrétaire Générale Adjoint de la CSI Afrique Bruxelles, Mamadou Diallo

« Nous considérons qu’il y a pas et il n’y aura pas d’emploi dans une planète morte et c’est la raison pour laquelle nous nous engageons dans des initiatives de protection de l’environnement, de protection de notre planète et c’est dans cet esprit-là que cette campagne est engagée.  On l’a fait dans des pays et surtout sur d’autres continents. Et nous démarrons aujourd’hui avec la CSI Afrique notre régionale. » , a lâché le Secrétaire Générale Adjoint de la CSI Afrique Bruxelles, M. Mamadou Diallo.

Il précise, que cette lutte pour la protection de l’environnement peut se faire qu’en synergie.

« On peut y arriver,  si nous nous adonnons réellement. Aujourd’hui, c’est une lutte globale, nationale ce n’est plus une lutte d’une seule communauté, ou d’un seul pays ou encore d’un seul groupe.  C’est maintenant au niveau régional tout comme international. Il y va non seulement de l’avenir de notre jeunesse, mais il y va également  de notre avenir à nous tous. C’est la raison pour laquelle  c’est une synergie, une action collective qui nous permettra d’avoir du succès dans cette campagne pour la protection de l’environnement. », ajoute t-il.

 Pour Touriya  Lahrrech, membre du Conseil National de la Confédération Démocratique du Travail (CDT) au Maroc , l’initiative est assez salutaire.

Vue partielle de Touriya Lahrrech, CDT Maroc

« J’adhère à 100%  à cette initiative puisqu’elle fera écho partout dans le monde. Et entant que syndicaliste, nous voulons que les citoyens africains réalisent que les arbres, c’est l’oxygène de leur vie, c’est l’oxygène qui leur permet de vivre et donc je crois que cette initiative va réussir. »

Il faut noter que lors de la déclaration d’engagement renouvelé des syndicats pour lutter contre le changement climatique à Abuja au Nigéria,  la CSI Afrique a noté que les secteurs les plus exposés aux aléas climatiques en Afrique, notamment l’agriculture et la foresterie, constituent les principales sources d’emplois et de moyens de subsistance de la plupart des femmes et des hommes.

Elle reste convaincue de la nécessité  d’intensifier la lutte contre le changement climatique en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), malgré le fait que l’Afrique contribue le moins aux émissions mondiales de GES.

Enfin, elle a pris acte de la nécessité de prendre des mesures visant à réduire les effets néfastes du changement climatique sur les emplois, les moyens de subsistance et la société en général.

Il est a  signalé que l’Organisation syndicale panafricaine reconnait l’importance du travail réalisé, au niveau national, par certains affiliés, notamment l’élaboration de politiques syndicales consacrées au changement climatique ;  la participation aux débats sur le changement climatique et les structures au niveau national; le lancement de projets sur la transition juste ;  le lancement d‘activités d’organisation de travailleurs du secteur informel des déchets, en se servant des préoccupations climatiques et environnementales comme point de départ; ainsi que la sensibilisation des membres au changement climatique.

Pour information, la  CSI-Afrique compte 17 millions de membres déclarés et 101 centrales syndicales affiliées dans 51 pays africains. Le siège de la  CSI-Afrique est actuellement à Lomé au Togo.

Edem Kolani

LIRE AUSSI: Togo / Kouma Konda : le reboisement compense les émissions de CO2 avec les pépinières de Gérard Dogo

- Publicité -spot_img

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents