Togo : la solution de Noël Bataka contre la pauvreté des sols de Kara et des Savanes

« Les sols des  régions des Savanes et de la kara  sont   très pauvres en potassium. », révèle la  cartographie de la fertilité des sols agricoles élaborée par l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA).

 Pour une fertilisation raisonnée de  ces sols, le ministre en charge de l’Agriculture, Noël Bataka  a indiqué dans un entretien au  quotidien togolais TogoMatin qu’on  peut rendre ces sols plus productifs en utilisant des engrais NPK avec une teneur élevée en potassium.

Selon le ministre en charge de l’agriculture,  en faisant des apports complémentaires en engrais potassiques surtout en sulfate de potassium  on éviterait  l’acidification  des sols.

« Toutefois l’utilisation des engrais organiques et la restitution des résidus de récoltes sont des pratiques primordiales pour rendre plus efficace et efficiente toute fertilisation minérale. Le potassium est souvent présent dans le sol et dans les plantes sous forme d’ions K+. », raconte-t-il.

LIRE AUSSI: Togo : quel type de culture pour quel type de sol ? Les explications du DG d’ITRA, Lombo Yao

Avant d’expliquer la cause de l’état des sols. « Nos sols  sont déficients tout simplement parce que l’élément potassium (naturellement contenu dans les minéraux comme la kaolinite) a été pendant longtemps prélevé par les cultures sans qu’il y ait restitution au sol. La seule solution pour rétablir le niveau de potassium de nos sols agricoles est de : (1) pratiquer la restitution des résidus des cultures aux sols et (2) apporter des engrais potassiques (K2SO4 et KCl) aux cultures. Par exemple, la paille de riz est riche en potassium. Mais la longue période nécessaire à sa décomposition n’encourage pas les producteurs à l’enfouir dans le sol au moment du labour. Ils préfèrent soit l’enlever du champ soit la brûler. »

Une bonne connaissance de l’état de la fertilité des sols et des indices de dégradation contribuerait à relever le niveau du rendement.

Depuis 2016, le gouvernement, dans le cadre de la coopération avec la Fondation de l’Office chérifien des phosphates, a engagé une opération qui consiste à établir la carte de la fertilité des sols du Togo.

L’objectif est d’identifier les potentialités réelles des sols du pays, le type d’intrant à apporter aux cultures.

Edem K.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents