Togo/Exploitations artisanales d’or : les transactions connaissent une régression de 6,9%

Le Togo, produit de l’or dans le cadre des exploitations artisanales et alluviales avec des acteurs, pour la plupart, bien connus.

À en croire l’ITIE TOGO, il n’y a pas encore d’exploitation de l’or à grande échelle, donc industrielle au Togo.

Le collège de la Société Civile au sein du Comité de pilotage a déclaré à la suite des publications qui positionnaient l’or au 03 me poste d’exportation sur la période 2008-2010 que les chiffres publiés par des medias ne sont que des données des activités liées au transit de l’or.

Citant des zones d’exploitation artisanale comme Agbandi, Plateau, Akposso et Akébou , sur certains sites, l’or est exploité par des populations locales.
En 2015, c’est le dossier « l’Or du Burkina, le Togo et la Suisse » une enquête suisse qui a confirmé que l’or togolais est, en fait burkinabé. »

Avec Wafex, filiale du groupe Ammar, à la tour de contrôle.En avril 2016 , un permis de recherche sur l’or dans la zone de Zogbégan (préfecture de wawa) a été accordé pour une durée de deux ans, au profit de la société JIA Entreprise Mining SA.La superficie totale concentrée est de 135 km2.

À en croire, les statistiques officielles, les exportations d’or non-monétaire concernent l’or non détenu comme avoir de réserve et traité comme toute autre marchandise.
Au cordon douanier, les transactions sur ce produit ont régressé de 6,9% e passant de 15.694 millions de francs CFA à 14. 603 millions de FCFA une année plus tard.
En 2014, cette valeur a atteint 20.7 12 millions de FCFA contre 21.484 millions de FCFA en 2013.

Le volume exporté a également diminué de 07%  avec 14,5 tonnes exportées en 2016 contre 15,6 tonnes en 2015.
L’année 2014 a enregistré 20,6 tonnes d’or exportées.Le prix moyen, lui est en augmentation légère entre 2014 et 2016 respectivement 1.007 millions,1 008 millions et 1 009 millions de FCFA par tonne.
Ces transactions sont essentiellement des réexportations de l’or non-monétaire en provenance du Ghana, du mali et du Burkina Faso.
Le Togo n’étant pas producteur d’or. Ce produit a été majoritairement écoulé vers les Emirats Arabes Unis et le Liban.

edem Kolani

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents