Togo/ Agropole pilote de Kara : 60 forages pour améliorer les conditions de vie des Togolais d’ici 2020

Il est prévu dans le projet de l’agropole de Kara (165 000 hectares), phase pilote du « Projet de Transformation Agroalimentaire » du Togo (PTA) t, une soixantaine (60) de forages pour aider les populations à améliorer leurs conditions de vie. Apprend-on d’ Essowè Batana, le président du conseil d’administration de l’Agence de Promotion et de Développement des Agropoles au Togo (APRODAT)

Selon lui, des appels d’offres ont déjà été lancés à propos. Et des soumissionnaires ont été évalués.

Et de souligner « On a retenu un qui va commencer en principe les travaux en novembre prochain pour doter les quatre préfectures de la zone qui couvre 19 cantons de 20 nouveaux forages et réhabiliter 8 anciens qui sont en panne d’ici février-mars 2020.« 
Par ailleurs, ce projet compte apporter des changements structurels dans le secteur agricole togolais en particulier et à l’économie nationale, en général.

LIRE AUSSI: Mise en œuvre du projet pilote de l’agropole de kara : le Togo mobilise 38 milliards FCFA

Le premier changement, selon M. Batana, mais qui est une révolution, est le changement de paradigme dans le développement de notre économie.

« Le modèle que constitue l’agropole  et qui va être testé dans le bassin de la Kara est une approche innovante de développement qui intègre l’industrie à l’agriculture. Les instruments qui seront créés pour rendre cela possible, que ce soient les facilités d’accès au foncier, les organismes et procédures de gestion et de contrôle de qualité, les pépinières de jeunes entrepreneurs, la concentration des instruments de crédit et de garantie de financement, etc. Tout cela va être utilisable pour toute l’économie. Par exemple, ce que le MIFA fait pour faciliter la structuration et la mise en relation des différents acteurs des chaînes de valeur profite à toute l’économie… », explique-t-il.

LIRE AUSSI: Mise en œuvre de l’agropole de kara : une délégation d’investisseurs coréens attendue au Togo

Avant d’ajouter  « Ce, changement de paradigme et ce que cela comporte comme modification dans l’écosystème national, se ressentiront sur l’amélioration de la production et de la productivité agricole, la diversification des formes et modes de transformation des produits agroalimentaires, la création de nouveaux standards et systèmes de qualité, etc… Au-delà, c’est le tissu industriel et des services qui vont se développer et se complexifier avec la création des nouveaux besoins et de nouvelles formes d’organisation économique. Le système financier et celui des assurances devront aussi s’adapter avec une amélioration et une diversification des produits qui profiteront également à toute l’économie. »

Il faut noter que la mise en œuvre du projet pilote de l’agropole de kara a permis au Togo de mobiliser 38 milliards FCFA.

Edem Kolani

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents