Togo/COVID-19 : Les recommandations de la Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau aux paysans touchés

La Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau (CGLTE TOGO) s’est prononcée cette semaine sur la situation des petits paysans togolais en période de crise de COVID-19 au travers d’une déclaration liminaire.

Les 18 organisations de la société civile signataire de cette déclaration indiquent que le COVID-19 créée des crises sociales, économiques et politiques dévastatrices qui laisseront de profondes cicatrices sur les paysans togolais.

Dans le document dont vert-Togo a reçu une copie , ils notifient que depuis l’apparition du premier cas de COVID 19 au Togo le 06 mars 2020 , et la déclaration de l’Etat d’urgence le 1er Avril 2020 par le chef de l’Etat, tous les secteurs sont touchés et plongés dans une récession y compris le monde paysan.

Relevant les répercussions négatives que les mesures barrières restrictives ont sur les ruraux qui travaillent en majorité dans de petites exploitations agricoles en collaboration avec les agrégateurs, les organisations de la CGLTE proposent un maximum de recommandations au gouvernement qui sont entre autres :
La vigilance pour au mieux protéger les ruraux qui sont très exposés au COVID 19 ; La prise en compte d’autres spéculations dans les politiques de l’ANSAT ; une célérité dans la mesure du fonds spécial alloué aux producteurs ; ne ouverture de ses fonds aux autres cultures vivrières, ou toute autre spéculation constituée en interprofession ; un fonds de soutien aux entreprises pour la relance des activités et la consommation locale pour réduire la dépendance de l’extérieur ; un appui particulier à certaines femmes agricultrices dans la transformation des produits agricoles pour une valeur ajoutée aux produits agricoles comme le gombo, le piment rouge par exemple ; une assurance dans l’accessibilité des appuis du gouvernement en matériels intrants, tracteur aux femmes agricultrices des communautés rurales ; une célérité sur les dossiers de garantie à la  première demande par les agrégateurs ; une structuration beaucoup plus large et une professionnalisation des organisations paysannes avec l’appui des interprofessions ; plus de consolidation du partenariat public privé avec une plus grande collaboration des organisations paysannes avec le ministère en charge ; plus de sensibilisation pour inclure les producteurs individuels réticents dans les organisations paysannes.

Elle ajoute que cette crise sanitaire de COVID 19 a révélé le caractère intersectoriel de l’agriculture et l’insuffisance des moyens accordés pour parvenir à la souveraineté alimentaire.
Pour changer cette situation, elle exige une augmentation du budget alloué à l’agriculture à 15% dans les années à venir.

La Convergence recommande au monde paysan le respect des mesures barrières que sont le lavage régulier des mains, le port des masques ou cache-nez, et l’observation de la distanciation de 1 à 1.5 m.

La Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau  remercie tout de même le gouvernement pour le levée du  couvre de feu et le bouclage des villes décrétés le 1er avril dernier.

Edem K.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents