Les poissons de plus en plus accros des plastiques

Alors que jusqu’ici, on pensait que les poissons avalaient du plastique par accident, on apprend désormais qu’ils le recherchent, car, colonisés par des bactéries et des algues, ces déchets plastiques produisent désormais des odeurs attirantes pour la faune des océans.

Or, l’ingestion de plastique peut être mortelle. Elle peut aussi conduire à une accumulation de substances toxiques tout au long de la chaîne alimentaire, chaque prédateur se nourrissant de proies qui en contiennent. En 2050, il y aura davantage de plastique que de poissons dans l’océan.

Selon les chercheurs, ces résultats constituent « la première preuve expérimentale que les anchois adultes utilisent les odeurs pour rechercher de la nourriture ». Surtout, ils montrent que « la signature chimique » acquise par les débris de plastique en mer peut conduire les bancs d’anchois à les rechercher comme nourriture.

Chaque année, plus de huit millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans les océans. À eux seuls, ils tuent tous les ans près d’un million d’oiseaux marins, une centaine de milliers de mammifères marins et d’innombrables poissons.

Dans le courant de l’année 2014 ,les ratios tonnes de plastique/tonnes de poissons était d’un pour cinq. Il pourrait être de un pour trois en 2025, selon une étude présentée, au forum économique et social de Davos.

À en croire,l‘étude présentée, les océans abriteront plus de détritus plastique que de poissons en 2050, « Le système actuel de production, utilisation, et abandon des plastiques a des effets négatifs importants : de 80 à 120 milliards de dollars d’emballages plastiques perdus chaque année.

Et au-delà du coût financier, si rien ne change, les océans contiendront plus de plastique que de poissons (en poids) d’ici à 2050″, indique le communiqué.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents