Les élèves de Togblékopé et Adéticopé outillés sur school Assur

C’est depuis mercredi dernier que l’équipe de coordination du projet School Assur a entamé une tournée nationale dans le but d’outiller les bénéficiaires sur les offres du service. Hier jeudi, c’était l’étape de Togblécopé et d’Adéticopé.

Une occasion offerte aux communicateurs du service, d’approfondir les connaissances et l’appréhension des élèves sur divers avantages du programme School Assur dont la phase de démarrage a été lancée en septembre dernière.

Au bout d’une année d’élaboration, le projet a permis d’enrôler 1.5 million d’élèves répartis à travers oute l’étendue du territoire nationale.

« School Assur est le programme qui a été mis en place pour la prise en charge des élèves », s’est exclamée Lorraine Etomé, la responsable Marketing et communication d’Ogar Assurance, un partenaire financière de l’Etat dans la prestation aux élèves des deux localités périphériques de Lomé.

« Tous les bénéfciaires ont le droit de se faire enrôler en vue de limiter les charges de leurs parents en matière de santé. Les échanges ont été pour les élèves, l’occasion d’exprimer les entraves liées aux prestations ainsi que leurs témoignages divers. Aux assurés, School Assur garantit la protection santé, la responsabilité civile, la Protection juridique sans oublier les accidents corporels »a t-elle précisé.

Les prestations garanties par le produit se décomposent en deux couvertures principales obligatoires et indissociables. Il s’agit de l’assurance maladie qui prend en compte l’hospitalisation, l’ambulatoire, la chirurgie, la pharmacie et la Responsabilité civile scolaire qui incorpore les dommages corporels et matériels, la protection civile etc…

Par ailleurs,l’assurance est orientée automatiquement en faveur de tous les élèves togolais enregistrés dans tout établissement scolaire du public qui bénéficient d’une couverture maladie plafonnée à 30 mille francs et valables pour une année.

Il faut noter que dans le processus de prise en charge médicale, les Centres médicaux sociaux (CMS) et les Unités de Soins périphériques (USP) sont les partenaires privilégiés de l’Etat togolais sur les différentes prestations prises en charge à l’exclusion des accidents survenus en état d’ivresse, le suicide, les médicaments prescrits par un non-médecin ou achetés sans prescription médicale.

La rédaction

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents