Le Togo veut mobiliser des ressources pour la gestion durable de ses forêts à travers le PNIF

Renforcer les capacités du Togo  en matière de plaidoyer et de mobilisation des ressources pour une mise en œuvre efficace de son Plan National d’Investissement Forestier (PNIF) est l’objectif de la tenue d’un atelier de concertation nationale des partenaires techniques et financiers du Plan en question depuis ce lundi matin à Lomé.

À cette rencontre, les représentants des administrations publiques du secteur privé, de la société civile et des organisations professionnelles explorent les opportunités de développement de partenariats, de cadres de coopération et de mécanismes de financement et réfléchissent à  comment les exploiter, au mieux sur la base des résultats de la cartographie des Partenaires Techniques et Financiers selon leurs mandats, leurs domaines d’intervention prioritaire et leurs centres d’intérêt.

Cet atelier s’inscrit également dans le cadre de l’appui de la Commission de la CEDEAO au plaidoyer et à la mobilisation des ressources pour l’avènement d’une gestion durable des forêts et de la faune dans la région ouest africaine.

Vue partielle de la table d’honneur

À en croire le Secrétaire Général du ministre en charge de l’environnement, Sama Boundjouw , cet atelier vient à point nommé revoir les possibilités de financement des axes définies dans le Plan National d’Investissement Forestier (PNI) .

«  On note trois axes dans ce Plan National notamment la gestion des aires protégées ; la gestion des forêts et enfin les questions de sensibilisation et de mobilisation des ressources et ceci nous demande un besoin financier d’environ 101 millions de dollars. Ce besoin ne peut pas être couvert par le budget national et c’est à ce titre que nous organisons cette concertation nationale avec les partenaires techniques financiers pour voir comment chacun peut financer les différents axes de ce Plan National. »

En d’autres termes, la présente concertation nationale des partenaires techniques et financiers du Plan National d’Investissement Forestier de la République Togolaise a pour objectif de promouvoir l’utilisation dudit plan en tant qu’outil de plaidoyer et de mobilisation des ressources pour la gestion durable des forêts togolaises.

Lire aussi: A la ménopause, adaptez l’alimentation

Pour information, c’est lors de la récente rencontre des Ministres chargés des Forêts et de la Faune des États Membres de la CEDEAO, le 13 septembre 2013, qu’il a été adopté le Plan de Convergence pour la Gestion et l’Utilisation durable des Écosystèmes forestiers de l’Afrique de l’Ouest.

Par la même occasion, les Ministres ont instruit la Commission de la CEDEAO de mobiliser les ressources adéquates pour la mise en œuvre dudit plan. Celui-ci, comme l son intitulé l’indique, a pour finalité de fédérer les efforts en vue d’une gestion concertée et durable des écosystèmes forestiers de notre région. Ses concepteurs veulent, à travers lui, contribuer à l’atteinte des Objectifs du Développement durable dans l’espace CEDEAO.

Hector N.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents