Accueil Actualité « Une catastrophe naturelle telle qu’un séisme peut provoquer le Choléra » Docteur Lidaw...

« Une catastrophe naturelle telle qu’un séisme peut provoquer le Choléra » Docteur Lidaw Bawè au CHU SO de Lomé

397
0
Une femme buvant de l'eau sale

Le choléra étant une maladie diarrhéique causée par une bactérie appelée « Vibriocholerae » fait son apparition pendant les périodes de pluie. Etant une infection qui survient après la consommation d’un repas, d’un fruit, d’un légume ou de l’eau, elle tue énormément, aussi suite à ces répercussions néfastes sur l’état de santé de l’homme, bon nombre de médecins en parlent à l’instar du docteur Lidaw Bawè, spécialiste des infections au service des Maladies Infectieuses et Tropicales du Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio (CHU SO) de Lomé.

Les causes

Les nombreuses bactéries du choléra sécrètent une substance toxique qui est en fait des éléments pathogènes à l’origine d’une perte d’eau des cellules de l’organisme, cette eau vient s’accumuler dans la lumière du tube digestif ou de l’intestin et sera évacué par une diarrhée fréquente et abondante qui peut conduire à une déshydration grâce et mortelle. C’est pourquoi le choléra est qualifié de toxi-infection puisque c’est la toxine produite par la bactérie qui est à l’origine des manifestations cliniques de la maladie.

A propos du sujet, le spécialiste des maladies infectieuses et Tropicales du Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio CHUSO de Lomé précise que la maladie survient dans les pays en voie de développment ou l’hygiène notamment l’hygiène des mains et des aliments demeure encore un problème majeur de santé publique.

A ce déficit d’hygiène s’ajoute l’urbanisation incontrôlée, avec pour conséquence la création des dépotoirs sauvages çà et là, de même que le péril fécal. C’est ainsi que le germe du choléra est transporté des dépotoirs par les eaux de ruissellement confie t-il.
Et d’ajouter ”  La promiscuité est un facteur favorisant la maladie, le regroupement des populations su un territoire à la suite d’une guerre, lors d’un pèlerinage ou d’une catastrophe naturelle, telle qu’un séisme ou une inondation peut provoquer le choléra”

Il poursuit dans de pareilles situations, il y a toujours un déficit ou une insuffisance d’hygiène.

Les moyens préventifs de la maladie

Le spécialiste en médecine infectiologie au service des Maladies Infectieuses et Tropicales du CHU SO a précisé qu’il existe un point focal de lutte contre le choléra dans tous les hôpitaux du Togo ; selon le délai d’apparition de la diarrhée habituellement après consommation d’un aliment, la fréquence et l’abondance des selles, l’agent de santé suspectera droitement un choléra et procèdera à un prélèvement des selles pour le diagnostic de confirmation.

Une fois le choléra confirmé, les autorités sanitaires décrètent l’épidémie et prennent des dispositions pour sa gestion de même que pour circonscrire la maladie.
La prise en charge médicale et la gestion de l’épidémie ne se limitent pas seulement au malade.

Elles s’étendent a-t-il poursuivi, à tous ceux qui ont été en contact avec le malade.

Le service d’hygiène au cours de l’épidémie, mène des enquêtes pour identifier des personnes en contact d’un cas de choléra et procède à une prophylaxie, ceci afin de circonscrire l’épidémie a-t-il précisé.

La maladie est hautement contagieuse , pour le prévenir il faut sensibiliser les populations au lavage des mains , à la sortie des toilettes et avant de manger ,au lavage des fruits et légumes à l’eau potable et à la protection des repas contre les mouches, qui sont des vecteurs de maladies entériques telles que le choléra.

En l’absence d’eau potable, il faut bouillir toute eau douteuse avant de la boire.

Il faut également lutter pour que chaque ménage se dote de latrine et au besoin l’Eta devrait construire des latrines publiques dans les quartiers défavorisés ou l’hygiène est précaire. 
Ceci va permettre de lutter contre le péril fécal qui se définit comme la défécation ou l’élimination des selles à l’air libre de l’environnement ;
Le Choléra est lié au péril fécal a-t-il précisé ,o appelant , les autorités municipales et politiques au contrôle de l’urbanisation.

Ceci sous entend la gestion des ordures ménagères qui contribue à la prolifération des dépotoirs sauvages.

Et pour conclure, le professionnel de la médecine a invité les populations Togolaises à faire extrêmement attention à tout ce qu’elle consomme, pendant la saison pluvieuse.
Le choléra est une maladie épidémique, qui survient pendant la saison pluvieuse, il peut arriver quelques rares cas pendant les autres périodes de l’année.

Hector Nammangue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here