La pomme de terre: Une grande amie de l’estomac

Aliment de base par excellence, la pomme de terre possède de nombreuses
vertus. Elle apporte des nutriments intéressants pour tous, y compris les
enfants, les sportifs et les personnes en surpoids ou souffrant
d’hypercholestérolémie. Le poids et la taille des pommes de terre varient
énormément : de quelques grammes à plus d’un kilo.

Avec plus de 1.300 variétés, la pomme de terre est le légume le plus
cultivé de la planète (environ 270 million de tonnes an). En Allemagne par
exemple, chaque habitant en consomme en moyenne 70 kilos par an. Modestes,
économiques, savoureuses et toujours salutaires, les pommes de terre sont
aujourd’hui irremplaçables dans l’alimentation humaine.

PROPRIÉTÉS ET INDICATIONS

La pomme de terre est un aliment assez complet qui apporte surtout des
hydrates de carbone et des protéines d’une grande qualité. Les graisses, la
provitamine A, la vitamine E, le calcium et la vitamine B12 sont
représentés en faible proportion ; mais toutes les autres substances
nutritives sont très bien représentées dans la pomme de terre:

1 – Les hydrates de carbone : 16,4g/100g dont la plupart sont de l’amidon,
le reste est composé de glucose, fructose et de saccharose. L’amidon ou la
fécule de la pomme de terre est très facile à digérer et ne produit pas de
flatulences.

2 – Les protéines : La pomme de terre est une bonne source de protéines,
possédant les caractéristiques suivantes : grande valeur biologique,
apporte tous les acides aminés dont l’organisme a besoin, et ce dans une
proportion qui favorise la croissance.

3 – Les vitamines : les pommes de terre sont une bonne source de vitamine C
bien que le processus de cuisson leur fasse perdre une partie de cette
vitamine. La cuisson à la vapeur est celle qui conserve le plus la vitamine
C ; la friture est la cuisson qui leur en fait perdre le plus. Elle ne
contient presque pas de provitamine A ni de vitamine E ; par contre, elles
sont assez riches en vitamine du complexe B1 et B6.

4 – Les minéraux : les pommes de terre sont riches en potassium et faibles
en sodium et en graisses; elles sont donc recommandées en cas
d’hypertension artérielle, d’angine de poitrine d’insuffisance cardiaque,
d’infarctus et d’artériosclérose. Pauvres en calcium, elles sont riches en
fer, en phosphore, en magnésium et en zinc ; elles sont également riches en
manganèse, en cuivres et aussi en d’autres oligo-éléments. Elles
contiennent aussi 1,6% de fibre végétale.

Ce tubercule est un aliment très utile dans différents troubles et
maladies, parmi lesquelles il faut citer :

a/ Affections de l’estomac : nous avons dit que la pomme de terre est la
meilleure amie de l’estomac en raison du bien-être gastrique ressenti après
en avoir mangé. Cet effet bénéfique est attribué à trois facteurs au moins :

– Effet anti-acide : c’est un aliment relativement alcalin capable de
neutraliser l’excès d’acide. Cette action alcalinisante se produit aussi
bien localement dans l’estomac que dans le sang et dans l’urine.

– Consistance physique : la texture douce de la pomme de terre réduit la
nécessité du travail digestif de la part de l’estomac et lui fournit un
certain repos.

– Teneur en substances sédatives : Plusieurs recherches ont démontré que la
pomme de terre contient de petites quantités de plusieurs benzodiazépines,
des substances sédatives très employées en pharmacie. L’une des substances
trouvées dans la pomme de terre est précisément le diazépam, le même
principe actif qui se trouve dans le valium. Ces sédatifs naturels de la
pomme de terre pourraient aussi agir localement sur l’estomac en
contribuant à la détente de cet organe.

Pour toutes ces raisons, les pommes de terre, notamment en purée, sont très
recommandées en cas d’hyperacidité gastrique, de gastrite d’ulcère de
l’estomac, de ptôse gastrique (estomac bombant), de névrose gastrique et,
en général, dans tous les cas de digestion difficile ou d’estomac délicat.
Bien entendu, il faut faire attention à la manière de cuisiner les pommes
de terre ou à ce que les aliments qui les accompagnent n’annulent pas les
effets curatifs de ce tubercule sur l’estomac.

b / Affections des reins : une alimentation riche en pommes de terre ou le
dénommé « régime des pommes de terre » est très utile en cas d’acidose
métabolique, d’excès d’acide urique, d’arthrite par excès d’acide urique et
de calculs urinaires.

c/ Le diabète : les pommes de terre sont bien tolérées par les diabétiques,
car les hydrates de carbone complexes (amidon) qu’elles contiennent se
transforment lentement en glucose au cours des trois ou quatre heures que
dure leur digestion dans l’intestin; ils ne provoquent donc pas
d’augmentation brusque du niveau de glucose dans le sang (comme le font les
hydrates de carbone simples ou sucres).

PRÉPARATION ET EMPLOI

Cuisinées à la vapeur : c’est la manière idéale de consommer les pommes de
terre car elles conservent mieux leurs substances nutritives. On peut
également les bouillir seules ou avec des légumes, cuire au four,
accompagner d’oignons ou de poivrons.

Les Pommes Frites sont savoureuses mais peu salutaires : cuites en friture,
les pommes de terre perdent l’eau par évaporation et absorbent de l’huile ;
15% à 20% de leur poids est alors formé de graisse. De plus elles
contiennent habituellement du sel en abondance. Tout ceci les rend peu
recommandables du point de vue diététique.

Notons néanmoins que l’huile la plus recommandée pour les fritures est
l’huile d’olive, car c’est elle qui résiste le mieux aux hautes
températures. Malgré tout, il convient de veiller à ce que l’huile ne
surchauffe pas, c’est-à-dire qu’elle ne produise pas de fumée.

La rédaction

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents