La montagne Tchaa Bouh dans le nord du Togo bientôt sauvée de la dégradation

Pour protéger la montagne Tchaa Bouh  à Tchitchao dans la région nord du Togo, la  Banque Internationale pour la reconstruction et le développement à travers les dons du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Fonds fiduciaire pour la Coopération pour les eaux internationales en Afrique ainsi que  l’Autorité du Bassin de la Volta (Bénin, Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Ghana , mali et Togo) se lance dans  un projet sur la protection des écosystèmes des versants montagneux dans le transect Oti Pendjari . Nous rapporte le bihebdomadaire togolais l’Union Pour la Patrie.

Selon la même source, l’objectif visé est : d’assurer la création, la mise en défense, la sécurisation et la conservation de l’écosystème de versants de la montagne Tchaa Bouh.

Le confrère indique que  le recours à la pratique de mise en défense comme technologie de restauration de la diversité biologique de la montagne Tchaa Bouh se justifie par le niveau de dégradation de son couvert végétal.

De fait,  l’initiative entre dans le cadre du Projet de Gestion Intégré des Catastrophes et des Terres (PGICT) dénommée « Action Communautaire pour une meilleure gestion des catastrophes du flanc de la montagne Tchaa Bouh » ; elle contribuera à l’inversion des tendances  actuelles à la dégradation accélérée  du couvert végétal et la disparition des biens et des services écosystémiques des versants de la montagne en garantissant une reconstitution des fonctions écologiques et écosystémiques par un processus naturel sur l’ensemble des 50 hectares que couvre l’espace concerné.

Des Organisations non gouvernementales de la Société Civile sont ainsi sollicitées , avec pour mission : la délimitation et le balisage de 5km de limites de l’écosystème de conservation des versants de la montagne , la confection et l’implantation des panneaux d’identification de sensibilisation et d’indication de l’écosystème de conservation des versants de la montagne Tchaa Bouh, l’élaboration d’une convention locale (charte locale) de gestion durable de l’écosystème de conservation des versants de la montagne.

Pour la réussite sous projet , l’ONG devra mener une initiation à travers des sessions de sensibilisation, formations au profit d’au moins 400 écoliers afin de susciter en eux une prise de conscience individuelle et collective dans la préservation et la gestion durable de l’environnement , espère l’autorité publique.

La Pendjari ou Oti est une rivière qui coule au Burkina Faso , au Bénin , au Togo et au Ghana. Dans ces deux derniers pays , elle est connue sous le nom de l’Oti.

Elle est un affluent du fleuve Volta auquel elle donne ses eaux en rive gauche au niveau du lac Volta. Depuis 2002, plusieurs projets communautaires sont concouru à la protection de la montagne Tchaa Bouh.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents