« Il était nécessaire pour ces ingénieurs de se retrouver, et d’échanger sur leur profession » Dammipi Noupokou

Marquant de sa présence à la première édition de la Journée Nationale de l’Ingénieur au Togo, le Conseiller du président de la République, président du comité de suivi de l’assemblée générale des ingénieurs, Dammipi Noupokou a indiqué sa satisfaction vis-à-vis du nombre d’élèves sortis de l’École Nationale Supérieure des Ingénieurs (ENSI) du Togo, qui travaillent déjà dans plusieurs pays autres que le Togo sur de grands projets nationaux et internationaux.

« Il était nécessaire pour ces ingénieurs de se retrouver, d’échanger sur leur profession et de se donner un certain nombre de conseils quant à leur métier » a-t-il confié.

Et de préciser « les textes de loi, les décrets d’application. Un code de déontologie que nous allons soumettre aux autorités nationales dès le début de l’année 2019, afin que tout le processus d’adoption soit fait et que la profession d’ingénieur au Togo soit réglementée et encadré »

Il étaient environ 400 ingénieurs togolais et de la diaspora à prendre part à cette rencontre portée par l’Association des professionnels diplômés de l’École nationale supérieure d’ingénieurs de l’Université de Lomé (APD/ENSI) organisé sous le thème : « l’ingénieur dans le développement du Togo ».

À en croire les organisateurs, l’objectif recherché est de susciter chez les ingénieurs, l’esprit d’appartenance à un corps professionnel, ceci afin de les inciter à la création de richesse et à l’innovation.
Pour le président du comité d’organisation , Bagny Marius, cette rencontre s’inscrit dans un processus de création d’un ordre national des ingénieurs.

Kofi Meser

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents