Accueil Actualité De la nécessité de sensibiliser les togolais sur les bénéfices des...

De la nécessité de sensibiliser les togolais sur les bénéfices des foyers améliorés

525
0
Teko Ayi Yao, promoteur de Foyer Tcha Tcha

Les Togolais ne sont pas suffisamment sensibilisés sur les bénéfices des foyers améliorés et à gaz. Et  pourtant ces foyers améliorés consomment en moyenne 40% moins de bois qu’un foyer traditionnel. Ceux avec du gaz n’en consomment pas du tout et c’est ce qui permet d’ailleurs de diminuer la coupe de bois et de lutter contre la déforestation qui touche le pays.

Le constat est fait par Teko Ayi Yao, un jeune innovateur togolais qui propose comme alternatives, les “foyers tcha tcha”. Il est finaliste du Challenge des solupreneurs, une compétition qui réunit plusieurs jeunes entrepreneurs pour l’émergence du potentiel Togolais sur le plan international. Le promoteur des foyers améliorés économes et respectueux de l’environnement dénommées « Tcha Tcha » confie à Vert-Togo, qu’il y a un manque de communication criard sur le danger de l’usage d’un foyer traditionnel par les togolais.

« Étant producteur des foyers, je me suis rendu compte que le Togolais n’a pas connaissance du fait qu’il faut aujourd’hui aller à une économie de consommation de bois et de lutter contre la déforestation. La solution est toute simple, l’usage des foyers ”Tcha Tcha” . Ils permettent une gestion durable et rationnelle du bois. Ce qui est nécessaire pour que les économies soient effectives. Par exemple, une famille qui ne mangeait qu’une fois par jour pourra désormais manger deux fois par jour en ne consommant pas autant de bois. C’est la qualité de vie de la famille qui se trouve améliorée. », explique-t-il. Et de préciser « le foyer amélioré procure assez de temps à la femme en général même si le temps économisé est souvent anéanti par de nouvelles activités : réunions, activités génératrices de revenus »

Bien qu’il ait débuté cette activité en novembre 2019 avec 3 foyers, et en est à plus de 120 unités par mois, Teko Ayi Yao n’est pas toujours satisfait.

« Je ne suis pas trop fier de ce que je fais, je le dirai ainsi. Puisque j’aimerais bien satisfaire la demande que j’ai, mais je n’y arrive pas. Cependant, je reste convaincu que le prix du Challenge des solupreneurs dont je serai le finaliste par la grâce de Dieu me permettra d’augmenter ma production tout, tant réduisant le coût des foyers afin que tous les Togolais et africains puissent en acheter. Je ferai également du recyclage dans les ménages de tous les foyers qui ne sont plus utilisables. »

Il faut noter que selon les données compilées par le ministère en charge de l’environnement, la consommation totale en bois-énergie au Togo est estimée à près de 8,3 millions de mètres  cubes de bois par an et représente 71% de la consommation finale nationale en énergie.

Edem K.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here