Aliou Dia : « Si on n’investit pas dans les Changements Climatiques, on ne peut pas prospérer. »

Il existe 5 P qui fondent les Objectifs du Développement Durable (ODD) selon Aliou Dia, le Représentant résident du PNUD au Togo.

Ces 5 P sont notamment la Prospérité, la Population, la Planète, la Paix et le Partenariat, indique l’Agent Onusien lors de son intervention au cours du Young Speak Forum, un évènement soutenu par le Programme des Nations Unies pour le développement au Togo (PNUD-Togo) et organisé par l’Association internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales (AIESEC Togo) avec pour thème : « l’engagement des jeunes face aux défis du développement durable ».

À en croire, Aliou Dia, ces 5 P sont intrinsèquement liés et font cas de figure dans l’Agenda 2030 qui porte les 17 Objectifs de développement durable (ODD) que les dirigeants du monde se sont donnés en septembre 2015 aux Nations Unies.

LIRE AUSSI: Togo : le Festival Agro- Bio-Cultures du 23 août au 2 septembre 2019

« Créer la Prospérité implique de veiller à ce que les États vivent sans aucune maladie, que les Populations puissent vivre durablement. Et pour faire de notre Planète, un monde meilleur, un monde de Paix. Il faut renforcer le Partenariat, en affermissant la capacité de résistance et d’adaptation des régions les plus vulnérables, telles que les pays sans littoral et les États insulaires, doit aller de pair avec des efforts pour sensibiliser et incorporer des mesures dans les politiques et stratégies nationales. » a t-il affirmé.

En d’autres termes, si on n’investit pas dans la lutte conte les Changements Climatiques on ne peut pas prospérer ni parler d’amélioration de l’éducation, de la sensibilisation et des capacités individuelles et institutionnelles en ce qui concerne l’adaptation aux changements climatiques, l’atténuation de leurs effets et la réduction de leur impact et les systèmes d’alerte rapide.

Il faut noter que les changements climatiques se retrouvent au niveau des températures atmosphériques et océaniques, des régimes de précipitations et du niveau des mers. Or, ces dérèglements ne sont et seront pas sans impacts physiques : augmentation des évènements météorologiques extrêmes, variation des courants marins, salinisation Ce sont autant de phénomènes ayant à leur tour des conséquences sur les ressources, le bien-être et la sécurité des personnes et les activités économiques. Multiplicateur de menaces, ils risquent d’effacer les fruits des politiques de développement mises en œuvre depuis plus d’un demi-siècle.

Kofi M.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents