VIE DÉCENTE réunit plus de 20 organisations sur la construction des villes et des territoires durables au Togo

Une vingtaine (20)  de représentants d’Organisations de la Société Civile Togolaise, d’entreprises du secteur des BTP, d’écoles de formation, ont pris part ce vendredi 25 Octobre 2019 dans les locaux  du Bureau Régional Afrique de l’Ouest de l’Organisation Internationale de la Francophonie (BRAO-OIF) à Lomé à une rencontre d’échange autour du thème : « Construire des Villes et des Territoires durables à travers la gouvernance locale et la démocratie participative. »

Ce rendez-vous du donner et du recevoir   initié par  VIE DECENTE  en collaboration avec  l’ONG Une Terre Indolore Développement Durable (UTI-DED), l’entreprise JDS construction, l’Ordre National des Architectes du Togo ( ONAT) et Center for Educationnal  Sustainability (CES), a permis aux participants en question de se pencher sur la thématique des villes durables   qui constitue un défis pour les collectivités locales togolaises avec le processus de décentralisation en cours.

LIRE AUSSI: Togo : Le Centre de Développement des Enfants LA MOISSON et ses partenaires célèbrent la Journée Verte

Vue partielle de Jean Folly KOUMONDJI, Coordonnateur de VIE DECENTE.

« En tant qu’organisation œuvrant dans le développement local ayant comme domaine d’intervention l’habitat décent entre autre, nous avons jugé bon ,  de participer au projet URBAN OCTOBRE du Programme AFRIQUE VILLES DURABLES initié par l’ONG Urbanistes Sans Frontières. », a expliqué Jean Folly KOUMONDJI, Coordonnateur de VIE DECENTE

Avant de poursuivre  »  Il urge d’attirer l’attention des décideurs au niveau national et local sur la nécessité d’avoir des villes et des territoires durables afin d’offrir une meilleure qualité de vie à nos communautés. Les objectifs de la rencontre sont de renforcer la participation de la société civile dans la construction des villes et des territoires durables, de faire le suivi de la mise en œuvre du nouveau programme pour les villes durables au Togo et de faciliter la mise en place de partenariat pour les villes et territoires durables. Les recommandations qui sortiront  de cette rencontre seront consignées  dans une déclaration qui sera envoyée aux décideurs   notamment le gouvernement et les élus locaux. »

Et  pour Mme VUTI A. Enyo, la Coordinatrice de l’ONG UTI-DED, une  ville qui se maintient dans le temps et dans l’espace est une ville durable.

Vue partielle de MME VUTI A. Enyo, la Coordinatrice de l’ONG UTI-DED

«  Avec l’Association VIE DECENTE nous sommes en partenariat. C’est pour cela que nous avons jugé important de nous associer à cette action pour réfléchir ensemble. Réfléchir afin de voire les actions à mener à nos populations (collectivités locales) s’approprie le processus de décentralisation car lorsqu’on parle de la gouvernance locale et de la participation citoyenne, ceci implique beaucoup d’aspects qui ne sont pas totalement cernés. », indique t-elle.

Pour rappel, l’Association VIE DECENTE fait partie de la Coalition Internationale pour la ville et les territoires durables  et est également participante au Global Compact des Nations Unies auprès  duquel elle a  pris des engagements en termes de protection de l’Environnement et de promotion des Objectifs de Développement Durable.

Voici les recommandations des  OSC à l’issu de la rencontre:

Planifier le développement des villes et des territoires du pays

  • Accompagner les élus locaux à doter leurs communes d’un Plan de Développement Communal arrimé sur les Objectifs de Développement Durable en cohérence avec le Plan National de Développement 2018-2022
  • Doter chaque collectivité locale d’un plan directeur une prise en compte de la protection de l’environnement et veuillez à son respect
  • Améliorer la mobilité intra-urbaine avec un accent particulier sur le train comme moyen de transport

Promouvoir la bonne gouvernance locale et la participation citoyenne

  • Vulgariser la loi N°2018-003 du 31 Janvier 2018 portant modification de la loi N° 2007-001 du 13 Mars 2007 relative à la décentralisation et aux libertés locales
  • Renforcer la capacité des citoyens dans le contrôle citoyen de l’action publique et dans la lutte contre la corruption
  • Impliquer la société civile dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des politiques publiques, des projets et programmes de l’habitat au Togo

Réduire la création de bidonvilles à travers des mesures de protection sociale pour tous

  • Adopter et mettre en œuvre la politique national de protection sociale
  • Construire des logements sociaux
  • Rendre effectivement l’accès aux logements sociaux aux ménages à faible revenue

DÉCLARATION GÉNÉRALE

Nous acteurs non-étatiques, ONGs et associations, entreprises, Ordre National des Architectes du Togo, syndicats, école de formation, professionnels du domaine de la construction, de l’assainissement, réunis ce 25 Octobre 2019 en une rencontre d’échange sur le thème «  construire des villes et des territoires durables à travers la gouvernance et la démocratie participative », au siège du Bureau Régionale Afrique de l’Ouest de la Francophonie (BRAO),  affirmons notre engagement au programme Afrique Villes Durables de l’ONG Urbanistes Sans Frontières pour la construction des villes et des territoires durables dans notre pays le Togo.

Nous témoignons notre détermination à agir ensemble afin de rendre effective, l’atteinte des cibles de l’ODD11 au niveau locale et de contribuer à la mise en œuvre du Plan National de Développement 2018-2022, en particulier à l’atteinte de l’effet attendu 11 de l’axe 3 :les populations ont accès à un meilleur cadre de vie et à des logements décents.

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents