Togo: le gouvernement exhorte tous les citoyens à s’approprier la problématique du reboisement

Au Togo, 8 millions d’arbres sont abattus chaque année et 3 millions de plants sont mis en terre. Cela veut dire qu’il y a une perte de 5 millions d’arbres chaque. Ce qui contribue aujourd’hui à la rareté de la pluie qui est pourtant indispensable à l’agriculture. Face à cette situation, le gouvernement a lancé vendredi un appel à la population.

C’est au cours d’une conférence de presse co-animée par Akodah Ayéwouadan, ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement et Katari Foli-Bazi, ministre de l’environnement et des ressources forestières au Centre des semenciers à Davié (30 km au Nord de Lomé) en prélude à la 45è journée de l’arbre qui sera observée le 1er juin prochain.

Au Togo, l’exportation du bois brut et semi brut interdite

Selon Akodah Ayéwouadan, la question de l’environnement et de l’écologie en général est au centre de la politique du gouvernement qui est aujourd’hui préoccupé par la rareté de la pluie même en saison pluvieuse. Le ministre de la communication estime qu’il faut aller au-delà de l’aspect symbolique de la journée de l’arbre c’est-à-dire continuer à planter des arbres tout le long de la saison des pluies.

« L’une des causes de l’irrégularité des pluies est le déboisement que nous effectuons. Le déboisement nous cause plus de tort que nous ne l’imaginons. Car il est à l’origine de l’irrégularité de pluies que nous observons de nos jours. La journée de l’arbre 2021 est donc retenue comme point de démarrage du programme national de reboisement qui consiste à mettre en terre 1 milliard de plants dans les prochaines années à raison de 100 000 plants par an. Nous lançons un appel à tous les togolais à s’approprier la problématique du reboisement qui relève d’une responsabilité individuelle », a expliqué M. Ayéwouadan.

S’inscrivant dans le même sens, Katari Foli-Bazi a relevé que les personnes qui entretiennent la déforestation font tout simplement du commerce qui transite par le port autonome de Lomé où des conteneurs sont chargés chaque jour. Selon lui, les statistiques ont montré que pour le compte de l’année 2020, 2100 conteneurs de bois brut ont été exportés.

Foli-Bazi katari : « Le développement durable des écosystèmes forestiers n’est pas un effet de mode »

« Il faut renverser cette tendance et faire en sorte que nous n’exportons que du bois brut mais du bois transformé. Pour ce faire, le Chef de l’État est en train de se battre pour qu’il y ait des investisseurs qui acceptent d’installer dans notre pays des unités de transformation de bois. Il y a déjà eu des contrats dans ce sens pour que ces genres d’usines puissent s’installer à la Plateforme industrielle d’Adeticopé (PIA). Ces usines vont générer plusieurs emplois et auront de la matière première notamment du bois à transformer. Bref, nous devons tendre vers un reboisement industriel pour procurer de la matière à ces usines », a laissé entendre Katari Foli-Bazi.

Au lancement dudit programme prévu pour le 1er juin prochain, 300 000 plants seront mis en terre. Les actions du reboisement vont se poursuivre à l’échelle nationale à partir du 2 juin jusqu’en septembre.

Pour parvenir à la mise en terre d’un milliard plants dans les 10 prochaine années, il faut que chaque togolais prenne sur lui d’identifier un lieu à reboiser. Si quelqu’un a un terrain nu qu’il voudrait offrir pour le reboisement, il peut s’approcher de la marie ou la préfecture la plus proche. Le gouvernement a pour sa part engagé une nouvelle politique d’agriculture en identifiant des zones agricoles aménagées. En marge des surfaces identifiées, il y en a qui sont réservées au reboisement. Au niveau local, des maires et des autorités locales identifieront des lieux qui pourront constituer des forêts urbaines et rurales. L’entretien des plants quant à lui relève de la responsabilité des citoyens, des maires et des autorités locales.

Au début du programme de reboisement, le gouvernement fera un effort pour mettre à la disposition de la population une quantité de plants. Mais au-delà il faut que chacun se saisisse de la problématique en se procurant des plants. Le gouvernement fera en sorte les prix plants soient abordables.

M. D

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents